La famille de Soufiane Benali, tué à Forest, s’adresse aux autorités

24 juillet 2020 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Après le décès de Soufiane Benali, 23 ans, intervenu lors d’une fusillade le 5 juillet à Forest, sa famille a adressé lundi, un courrier aux autorités communales pour en appeler à leur responsabilité.

Pour la famille, les quartiers au sud de Forest ne font l’objet d’aucune attention de la part des autorités de la commune qui ont totalement démissionné.

L’échevin de Forest, Alain Mugabo, n’est pas surpris par le courrier de la famille de la victime. «  On est bien conscient du ressentiment, de la colère exprimés par la famille face à un tel drame  », a-t-il déclaré, avant de préciser que trois jours après l’incident, il avait tenu une première réunion avec les habitants du quartier et principalement la famille.

Une deuxième rencontre est prévue entre la famille et le collège «  pour poursuivre le dialogue engagé et voir comment profiter de ce drame pour régler un certain nombre de problèmes, afin d’améliorer la vie du quartier  », a ajouté l’échevin.

Alain Mugabo est conscient des «  problèmes structurels d’inégalité sociale, de manque de formation des jeunes… «  soulevés par la famille de la victime. Il soutient par ailleurs que le quartier n’a pas été laissé-pour-compte et qu’il fait même partie de ceux qui ont bénéficié d’un investissement important de la commune, même si, avoue-t-il, «  beaucoup de choses restent encore à faire  ».

Sujets associés : Administration - Décès

Aller plus loin

Nouveau rebondissement dans l’affaire de la fusillade de Forest

La police fédérale a réussi à interpeller un cinquième suspect qui serait impliqué dans la fusillade survenue le 5 juillet dernier rue Alfred Orban à Forest. Soufiane Ben Ali,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Décès de Khadija Assad : le roi Mohammed VI adresse un message à la famille

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances à la famille de la grande artiste feue Khadija Assad, décédée la nuit dernière des suites d’une longue maladie.

Ayoub, 16 ans : l’impossible deuil après le séisme au Maroc

Ayoub, 16 ans, est l’un des survivants du puissant et dévastateur séisme qui a touché une partie du Maroc dans la nuit du 8 septembre. Il a perdu cinq membres de sa famille dans la catastrophe.

Décès d’Abdelhak Khiame, ancien patron du BCIJ

Triste nouvelle ce mardi 23 août 2022. L’ancien patron du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), Abdelhak Khiyame, est décédé aujourd’hui des suites d’une longue maladie.

La salaire minimum augmente de 5% au Maroc

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi, un décret portant augmentation immédiate du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du Salaire minimum agricole garanti (SMAG) en accord avec les négociations menées avec les syndicats.

Maroc : l’Amazigh reconnue officiellement comme une langue de travail

Les autorités marocaines ont procédé mardi au lancement officiel des procédures qui vont permettre l’intégration de l’Amazigh dans les administrations publiques. La cérémonie a été présidée par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

Le Maroc en guerre contre les « fonctionnaires fantômes »

La ministre déléguée chargée de la Transition numérique, Ghita Mezzour, a déclaré que le Maroc dispose d’un important arsenal juridique pour lutter contre le phénomène des « fonctionnaires fantômes ».

Maroc : une nouvelle hausse des salaires en discussion

Une nouvelle hausse des salaires pour les fonctionnaires marocaines serait actuellement en discussion au sein du gouvernement. La nouvelle a été confirmée par le ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des...

Flou autour des circonstances du décès de Cheikha Tsunami

La chanteuse Cheikha Tsunami, grande icône du Chaâbi, s’est éteinte mardi 17 octobre à l’Hôpital militaire de Rabat, à l’âge de 45 ans. Les circonstances de son décès restent floues.

Maroc : Laftit veut mettre fin à « l’héritage » des agréments de taxis

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a décidé d’encadrer le transfert des agréments des taxis. De nouvelles conditions ont été ainsi définies.

Ramadan 2023 au Maroc : voici les horaires des administrations

En raison du mois de Ramadan qui démarre dans quelques jours, les horaires de travail dans les administrations, les établissements publics et les collectivités territoriales seront modifiés.