La zone franche de Tanger fait du charme aux industriels catalans

6 février 2004 - 14h06 - Ecrit par :

La zone franche de Tanger (TFZ) met le cap sur la Catalogne. Elle veut profiter de l’expérience de cette région espagnole, surtout en matière de délocalisation d’entreprise. Un accord dans ce sens a été signé avec la Chambre de commerce de Barcelone.

Dans ce cadre, la TFZ prévoit une large opération de promotion par le biais des réseaux d’information dont dispose la CCI de Barcelone. Le potentiel des industriels catalans est important, selon la TFZ. « La Chambre de commerce de Barcelone est l’une des plus importantes d’Espagne et elle regroupe la plupart des industriels catalans », explique Jamal Mikou, directeur de la TFZ. Plus particulièrement, il s’agira d’organiser des voyages d’industriels dans les deux sens ainsi que des rencontres avec la presse catalane. Lors d’une tournée dans cette région espagnole, les responsables de la TFZ ont pris contact avec la zone franche de Barcelone. L’une des plus anciennes d’Espagne, -inaugurée en 1916-, celle-ci s’est montrée disposée à partager son savoir-faire. Elle pourra ainsi accueillir des stagiaires de la zone de Tanger. A noter que contrairement à la TFZ qui offre les terrains en vente (une de ses caractéristiques), la zone de Barcelone comme la plupart des zones de la Méditerranée, ne propose que la location. Ainsi, le taux d’occupation est de 100% et la liste d’attente est longue.
Les contacts entre professionnels marocains et espagnols interviennent alors que les deux parties ont besoin d’un nouveau souffle pour le développement de l’économie. Les coûts salariaux ne cessent d’augmenter en Espagne et la recherche de la productivité commence à devenir « une obsession » pour les industriels espagnols. La pression est tellement forte sur le marché de l’emploi que deux géants de l’industrie, Samsung et Philips, installés dans les années 80 en Espagne, ont récemment plié bagage pour aller en Europe de l’Est, à la recherche de marges plus confortables. D’où la naissance d’une véritable opportunité pour le Nord du Maroc, qui ne cesse de gagner en attractivité avec le projet du port Tanger-Med qui viendra compléter et étoffer l’offre de la TFZ.
Mais pour mieux profiter de cette aubaine, il est nécessaire de préparer le terrain, rappellent les professionnels. A titre d’exemple, la mise en place d’une ligne directe Tanger-Barcelone se profile comme une nécessité, selon Mikou pour pouvoir attirer des investisseurs. Actuellement, il faut faire escale à Madrid, et ce malgré la présence d’un important tissu industriel d’origine catalane dans le Nord marocain. En effet, plus de 150 entreprises catalanes sont présentes à Tanger et Tétouan, dans divers domaines allant de l’industrie aux services.

Ali ABJIOU pour l’Economiste

Tags : Espagne - Investissement - Implantation - Tanger - Catalogne

Nous vous recommandons

Algérie : les raisons de la rupture des relations avec le Maroc

L’Algérie a décidé, ce mardi, de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc. Les raisons de cette rupture ont été détaillées par le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra.

Intershipping suspend la vente de billets Sète-Tanger

Face à l’afflux de voyageurs, la compagnie maritime Intershipping annonce la saturation depuis le port de Sète. À partir du samedi 10 juillet, elle suspend les ventes de billets.

Mohammed VI adresse un message « froid » à Felipe VI, selon un media espagnol

Contrairement à ses messages chaleureux des années antérieures, le roi Mohammed VI a adressé dimanche de simples félicitations au roi d’Espagne, Felipe VI, à l’occasion de son anniversaire, sans évoquer des relations de bon voisinage entre les deux pays, ni...

L’Espagne éclaboussée par la crise Maroc-Algérie

L’Espagne est directement touchée par la crise entre l’Algérie et le Maroc, laquelle a conduit à la rupture en août des relations diplomatiques entre les deux pays, et au non-renouvellement fin octobre du gazoduc Maghreb-Europe qui dessert...

Kénitra courtise les MRE

Dans le cadre de la journée nationale MRE, une communication a été organisée au profit des Marocains du monde au siège de la province de Kénitra.

Mafia marocaine aux Pays-Bas : la perpétuité requise contre Ridouan Taghi

Le mafieux néerlandais d’origine marocaine Ridouan Taghi et ses coaccusés risquent la prison à perpétuité à l’issue du procès Marengo. Telle est la réquisition du ministère public contre les six accusés.

Le Koweït n’investira plus au Maroc

Les députés koweïtiens exigent du gouvernement de ne plus investir dans les pays arabes comme le Maroc et l’Égypte. Ils appellent à diriger les investissements vers l’intérieur.

Hilton construit un nouvel hôtel de luxe à Rabat

L’enseigne hôtelière internationale Hilton a annoncé l’ouverture très prochaine d’un hôtel de luxe dans la commune de Harhoura à Rabat, qui fera partie de sa gamme « Conrad Hotels & Resorts ». Il s’agit de son premier investissement en...

L’Algérie accuse le Maroc de tentative d’attaque armée (vidéo)

Les services de sécurité algériens soupçonnent le Maroc d’être derrière les attaques armées planifiées par un groupe séparatiste kabyle.

L’Espagne refuse de fournir toute information sur l’aide apportée au Maroc

Le ministère espagnol de l’Intérieur a refusé de fournir aux médias des informations sur l’aide de 30 millions d’euros accordée au Maroc dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine, estimant que la publication de ces données nuirait à la «...