Recherche

Le Maroc s’apprête à célébrer la naissance du premier enfant du roi Mohammed VI

© Copyright : DR

3 mai 2003 - 13h39 - Maroc - Par:

Fleurissement des jardins, réfection des chaussées et des trottoirs, installation de guirlandes lumineuses et de milliers de drapeaux multicolores : les principales villes du Maroc connaissent depuis une dizaine de jours d’importants travaux d’embellissement alors que l’annonce de la naissance du premier enfant du roi Mohammed VI et de la princesse Lalla Salma est désormais imminente.

Si aucune information officielle ne filtre des épais murs du palais royal de Rabat, la naissance du prince ou de la princesse est en effet attendu « dans les heures ou les jours qui viennent », selon une source diplomatique occidentale.

Au-delà de la dimension festive de l’événement, qui devrait être annoncé selon la tradition par une retentissante salve de 101 coups de canon et donner lieu à une journée fériée, c’est l’avenir de la séculaire monarchie alaouite qui est concerné.

S’il s’agit d’un bébé de sexe masculin, il sera le « prince héritier », constitutionnellement appelé à succéder au roi Mohammed VI, 39 ans.

Jusqu’à la naissance du futur prince, dont l’imminence alimente mille et unes rumeurs fantaisistes dans les salons, cafés et hammams, c’est le frère cadet de Mohammed VI, Moulay Rachid, 33 ans, qui est considéré comme l’héritier du trône.

Mohammed VI, 18e souverain de la dynastie alaouite, avait épousé Salma Bennani, 24 ans, une informaticienne originaire de Fès (200km à l’est de Rabat) en mars 2002, les festivités populaires étant repoussées jusqu’en juillet suivant en raison du regain de tension alors enregistré dans les territoires palestiniens.

L’article 20 de la Constitution marocaine de 1996 dispose : « La couronne du Maroc et ses droits constitutionnels sont héréditaires et se transmettent de père en fils aux descendants mâles en ligne directe et par ordre de primogéniture de Sa majesté, à moins que le roi ne désigne de son vivant, un successeur parmi ses fils autre que son fils aîné ».

« Le roi est mineur jusqu’à 16 ans accomplis », prévoit l’article 21. Mohammed VI, fils aîné de son prédécesseur Hassan II décédé le 23 juillet 1999 à l’âge de 70 ans, avait été intronisé le même jour.
AP

Mots clés: Lalla Salma , Mohammed VI , Enfant , Moulay Hassan , Famille royale marocaine

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact