Recherche

Les États-Unis douchent l’espoir des Marocains de rentrer au pays

© Copyright : DR

15 juillet 2020 - 15h00 - Marocains du monde

Alors que le Maroc a décidé d’ouvrir ses frontières aux Marocains, aux résidents et à leurs familles à partir de ce mercredi 15 juillet, les Marocains résidant aux États-Unis ne pourront pas rentrer au pays. Et pour cause.

Ce retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) est subordonné à deux tests imposés aux voyageurs de plus de 11 ans : un test PCR et un test sérologique à faire moins de 48 heures avant le départ pour le Maroc. La finalité, c’est de prouver qu’ils ne sont pas atteints du Covid-19 et de freiner la propagation du coronavirus dans le royaume. Cependant, tous les voyageurs ne pourront pas répondre à ces exigences. C’est le cas des Marocains résidant aux États-Unis.

«  Les tests PCR sont tellement demandés que la plupart des centres de test certifiés ne dépistent que les personnes présentant des symptômes de Covid-19  », a déclaré à Morocco World News, un Marocain ayant requis l’anonymat. Un véritable obstacle pour les Marocains, aux résidents et leurs familles. Autre obstacle : obtenir des tests sérologiques s’avère plus compliqué en raison de son coût onéreux et de la disponibilité des résultats avant plusieurs jours (dépassant les 48h exigées par les autorités marocaines).

«  Certains centres exigent une preuve d’assurance même lorsque les tests sont gratuits  », a expliqué la même source. Un obstacle supplémentaire pour les Marocains qui se trouvent aux États-Unis avec des visas touristiques et peuvent ne pas avoir de plans d’assurance acceptables.

Certains ont beau solliciter l’aide de l’ambassade du Maroc à Washington et du consulat du royaume à New York, mais il leur a été dit même s’ils étaient autorisés à passer les tests, ils ne pourront pas obtenir les résultats à 48 de leur départ du pays de l’oncle Sam. L’espoir s’amenuise.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact