Recherche

Les Marocains boudent les oeufs et le poulet

© Copyright : DR

4 juillet 2020 - 22h00 - Economie

Le secteur avicole est aux abois à cause de la crise engendrée par le coronavirus. L’Association nationale des producteurs d’œufs de consommation (ANPO) annonce des pertes quotidiennes de plusieurs millions de dirhams (MDH) et tire la sonnette d’alarme.

Des pertes quotidiennes de 3,5 MDH, soit «  350 MDH enregistrées au cours de la période allant du 20 mars au 30 juin  », indique l’ANPO dans un communiqué. En effet, l’activité connaît à la fois une abondance de l’offre et une baisse drastique de la demande. La conséquence, il y a une chute des prix, ce qui pourrait avoir des répercussions néfastes sur toutes ses composantes, ainsi que sur l’économie nationale.

L’ANPO parle de crise asphyxiante inédite qui remonte au début 2019. Elle est engendrée par la surproduction et la chute des prix. Deux facteurs qui ne permettent pas de couvrir les charges. A cela s’ajoute la crise pandémique qui a accéléré la pression. Sans oublier que, malgré le contexte de la crise sanitaire, la production s’est poursuivie à la faveur d’une forte mobilisation et d’une consolidation des efforts des différents acteurs du secteur. Ainsi, les producteurs ont continué d’approvisionner le marché d’une manière normale et régulière.

Les professionnels déplorent durant le contexte pandémique du coronavirus, la suspension de plusieurs activités et la fermeture des restaurants, des hôtels dans le sillage de la déclaration de l’état d’urgence sanitaire.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact