Maroc : le prix de la viande blanche s’envole à cause du coronavirus

22 septembre 2020 - 06h00 - Economie - Ecrit par : J.K

Depuis quelques jours et dans certaines régions du Royaume, il faut débourser jusqu’à 20 dirhams pour prendre un kilogramme de poulet. Une hausse que le président de la Fédération Interprofessionnelle du Secteur Avicole (FISA), Youssef Alaoui, attribue à la crise que connaît le secteur en cette période de pandémie.

L’activité avicole connaît une baisse drastique de la demande (- 40%) selon la Fédération Interprofessionnelle du Secteur Avicole (FISA) qui estime les pertes à plus de 4 MMDH durant les six derniers mois.

« La crise du Covid-19 a impacté toute la filière. L’éleveur vend ses poulets à un prix de 8 DH/kg à la ferme pour un coût de revient de 14 DH/kg, soit une perte de 6 DH/kg. Concernant la dinde vendue à 9DH/kg, le coût avoisine les 14,5DH/Kg. Pour les œufs, ils ont été vendus à 45 centimes la pièce contre un prix de revient de 65 centimes », illustre Youssef Alaoui.

Ce déclin est en relation avec les dispositions liées à la lutte contre la pandémie du coronavirus notamment, la fermeture des restaurants, des salles de fêtes, l’annulation d’événements, le confinement obligatoire des ménages à domicile ou encore la fermeture des souks hebdomadaires.

Pour inverser cette tendance baissière, la FISA recommande notamment de revoir le statut fiscal des éleveurs de volaille et leur reclassement dans le secteur agricole, de renforcer les contrôles pour le rigoureux respect de la préférence nationale en ce qui concerne la restauration collective et la réouverture des souks hebdomadaires.

L’activité avicole a réalisé, en 2019, un chiffre d’affaires de l’ordre de 32,5 MMDH avec quelque 530 000 emplois directs et indirects, rappelle la Fédération.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Compétitivité - Consommation - Alimentation - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Les Marocains en croisade contre l’augmentation des prix du poulet

L’augmentation du prix du kilogramme de poulet n’est pas du goût des Marocains qui ont lancé des appels au boycott sur les réseaux sociaux.

Le poulet n’avait rien de fermier

Une société marocaine est dénoncée pour « pratique frauduleuse » dans la production du "Poulet fermier ». La Fédération interprofessionnelle du secteur avicole au Maroc (FISA) a...

Maroc : détresse et désarroi des éleveurs de poulets

De 12 dirhams, le kilogramme du poulet est passé à 8 dirhams. Ainsi se présente la situation du secteur de l’élevage au Maroc ces dernières semaines.

Maroc : malgré une bonne santé, la filière "Viandes rouges", réclame un coup de pouce

La filière des viandes rouges affiche une bonne santé au Maroc, selon l’Association nationale ovine et caprine (Anoc). C’est également le cas pour l’élevage, qui ne semble...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le prix des lentilles s’envole au Maroc

Le prix des lentilles a considérablement augmenté au Maroc, atteignant 32 dirhams le kilo chez les détaillants, contre 25 dirhams pour les lentilles importées.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

La « chebakia », la pâtisserie marocaine incontournable lors du ramadan

Lors du ramadan au Maroc, la « chebbakaa », des petits gâteaux traditionnels au miel, est proposée tous les jours sur les tables pour les dîners de rupture de jeûne.

Maroc : voici les villes où les prix ont baissé (et augmenté)

Les prix à la consommation ont affiché une légère baisse de 0,3%, selon les derniers chiffres dévoilés par le Haut Commissariat au Plan (HCP).

Maroc : vers la suppression de la TVA sur certains produits ?

Des députés de l’opposition parlementaire continuent d’appeler à l’exemption de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur tous les produits de base à forte consommation afin de soutenir le pouvoir d’achat des Marocains en cette période d’inflation.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.

Ramadan et réseaux sociaux : les photos d’iftar divisent

Pendant le mois sacré de Ramadan, de nombreux influenceurs marocains publient quotidiennement sur les réseaux sociaux des photos de tables garnies de mets et de boissons pour la rupture du jeûne (iftar). Un comportement perçu comme de la provocation...