Mustapha Ramid s’exprime sur les libertés individuelles

4 décembre 2019 - 21h50 - Ecrit par : A.S

Le projet de loi d’amendement du code pénal au Parlement continue de faire des vagues. Alors que bon nombre de dirigeants de partis politiques réunis à Salé, samedi dernier, sont divisés sur la question des libertés individuelles, le ministre d’Etat chargé des Droits de l’Homme Mustapha Ramid, membre du Parti de la Justice et du développement (PJD) a donné des clarifications pour recadrer le débat public.

A cette occasion, le ministre d’Etat chargé des droits de l’Homme a abordé trois questions essentielles, rapporte Assabah. Se penchant sur les relations sexuelles consenties entre un homme et une femme, Mustapha Ramid martèle que l’Etat n’a pas le droit de s’introduire par effraction dans l’espace privé, d’espionner et d’enfoncer les portes des adultes pour transgresser leur intimité.

"La rupture du jeûne pendant la journée relève aussi de l’espace privé. Tout un chacun a le droit de pratiquer ses convictions comme il le veut à condition qu’il le fasse dans un espace fermé", a-t-il indiqué. En ce qui concerne l’interruption volontaire de grossesse, Mustapha Ramid a rappelé que c’est un sujet clos après qu’un consensus avait été trouvé entre les différentes institutions concernées.

Par ailleurs, d’autres personnalités sont intervenues au cours de la rencontre. Pour Mohand Laenser, secrétaire général du Mouvement populaire (MP), parti initiateur de la rencontre de Salé, "Les juges et les forces publiques sont embarrassés quand on leur présente certains cas, notamment ceux ayant trait justement aux libertés individuelles".

Le Maroc n’a pas besoin de constituer deux camps opposés sur des sujets pareils, a déclaré Nabil Benabdellah, secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme (PPS). Pour lui, la pauvreté et le chômage constituent les vrais chantiers de combat.

Tags : Salé - Nabil Benabdellah - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Mohand Laenser - Mustapha Ramid

Aller plus loin

Maroc : la réforme du code pénal divise la classe politique

La classe politique est divisée sur la réforme du code pénal, ce qui se manifeste par l’opposition entre ministres, d’une part, et entre les partis politiques, d’autre part, sur le...

Saâd Eddine El Othmani ne veut pas modifier le code pénal

Le Chef du Gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, est formel. Faisant référence à la position de sa formation politique, le Parti de la Jeunesse et du développement (PJD), il...

Maroc : les « Hors-la-loi » relancent le débat sur les libertés individuelles

Deux ans après sa création, le collectif des Hors-la-loi (Moroccan Outlaws) lance une consultation sur l’amour et les libertés individuelles au Maroc. Les membres de ce collectif...

Nous vous recommandons

Braquage raté d’une banque à Casablanca

Un jeune homme de dix-huit ans a été arrêté par les éléments de la police judiciaire de Sidi Bernoussi. Il est impliqué dans une tentative de vol avec effraction à l’intérieur d’une agence bancaire située au boulevard Mohammed...

Maroc : les jeunes recevront une aide de 2000 dirhams

À compter de 2022, le gouvernement va honorer sa promesse d’octroi aux personnes âgées d’une indemnisation de 400 DH et 2000 DH aux jeunes contre des travaux et des services.

Maroc : pas de réouverture des frontières maritimes après le 6 février

Alors que les acteurs de l’écosystème portuaire s’attendaient à la réouverture des frontières maritimes après le 6 février, le gouvernement marocain a décidé du maintien de leur fermeture, afin de freiner la propagation du Covid-19 dans le...

Une fausse photo du sauvetage de Rayan devenue virale sur les réseaux sociaux

Une image publiée le 5 février et devenue virale sur les réseaux sociaux, montre le sauvetage d’un garçon, avec une légende indiquant que Rayan, le garçon de 5 ans tombé le 1er février dans un puits et décédé samedi, en a été sorti vivant. En réalité, il...

La Turquie impose de nouvelles conditions aux voyageurs marocains

La Turquie vient de faire évoluer ses modalités d’entrée et de séjour sur son territoire. À compter du lundi 6 septembre, les voyageurs, notamment Marocains, doivent respecter de nouvelles obligations.

Un militaire algérien tué par une bombe près de la frontière marocaine

Un attentat à la bombe est survenu mercredi près de la frontière algéro-marocaine, plus précisément dans la commune de At-Boussaïd à l’Ouest de la wilaya de Tlemcen. Le bilan fait état d’un mort (un garde-frontière algérien) et de deux...

La France mène la vie dure aux transporteurs marocains

Les transporteurs internationaux routiers (TIR) se retrouvent de plus en plus dans l’incapacité d’exercer leurs activités. Pour cause, le refus de l’ambassade de France d’octroyer des visas pour les anciens transporteurs, notamment ceux de la zone...

Vahid Halilhodzic est le sélectionneur le mieux payé de la CAN, voici son salaire

Vahid Halilhodzic, entraîneur de l’équipe du Maroc de football, arrive en tête du classement des sélectionneurs les mieux payés de la 33ᵉ édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) qui se déroule au...

Tanger Med : arrestation d’un MRE d’Italie avec plus de 106 000 euros

Un Marocain résidant à l’étranger (MRE) a été arrêté samedi, par les éléments de la douane opérant au port Tanger Med. Il avait en sa possession plus de 106 000 euros non déclarés auprès des services compétents.

Le non-renouvellement du gazoduc Maghreb-Europe pourrait profiter à Israël

L’Algérie a décidé de ne pas renouveler le gazoduc Maghreb-Europe à travers lequel l’Espagne s’approvisionne en gaz naturel. De son côté, [Maroc avait affirmé auparavant qu’il ne bloquerait pas le dossier GME. Le non-renouvellement de ce contrat qui vient à...