Après avoir appelé à « égorger tous les arabes », Malika Mezzane en prison

20 septembre 2017 - 12h10 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Des ennuis judiciaires pour la poétesse amazighe Malika Mezzane qui avait appelé la semaine dernière dans une vidéo publiée sur Facebook à « égorger tous les arabes ».

Le tribunal de première instance de Rabat vient de reporter l’examen de cette affaire au 26 septembre prochain, rapporte le site Alyaoum24, précisant que la militante amazighe est poursuivie pour menaces de mort.

Evoquant la détérioration de son état de santé et son traitement médical, son avocat a demandé la libération conditionnelle de Malika Mezzane, mais celle-ci a été refusée par le juge qui a décidé son transfert à la prison locale Ezzaki de Salé.

Pour rappel, la poétesse amazighe mais aussi ... professeure d’arabe s’était vivement prise aux arabes d’Afrique du Nord et à ceux du Moyen-Orient, les menaçant de les égorger un à un s’ils ne laissaient pas les Kurdes en Irak obtenir leur indépendance.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Amazigh - Prison - Prison de Salé - Malika Mezzane

Aller plus loin

Une poétesse amazighe veut égorger les arabes un à un

Nouvelle sortie très controversée de la poétesse amazighe Malika Mezzane qui vient de déclarer, dans une vidéo publiée sur Facebook, vouloir « égorger » les arabes et les «...

Après avoir appelé à « égorger tous les arabes », Malika Mezzane placée en garde à vue

Moins de 48 heures après les propos polémiques de Malika Mezzane sur les Arabes, la poétesse amazighe vient d’être placée en garde à vue.

Appelant à "égorger tous les arabes", Malika Mezzane condamnée à de la prison ferme

Une peine de prison ferme vient d’être prononcée par le tribunal de Rabat à l’encontre de l’activiste amazighe Malika Mezzane qui avait menacé d’égorger les arabes dans une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Groupe Barid Al-Maghrib promeut la langue amazighe

Le Groupe Barid Al-Maghrib entend intégrer la langue amazighe dans ses services. Dans ce sens, il a signé une convention de partenariat avec l’Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAM).

Des erreurs sur les panneaux d’autoroutes marocaines

Le député Kamal Ait Mik, membre du groupe parlementaire du Rassemblement national des indépendants (RNI) à la Chambre des conseillers, a relevé des erreurs dans l’écriture des mots amazighs sur les panneaux de signalisation routière.

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Maroc : de grands pas vers l’officialisation de l’amazigh

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch franchit de grands pas vers l’officialisation de l’amazigh, mais des efforts considérables restent à fournir pour que la langue retrouve sa place qui lui est échue.

Maroc : moins de français dans les administrations

Les Marocains souffrent de la prédominance de la langue française dans les transactions informatiques des administrations marocaines. Tel est le constat fait par le groupe parlementaire du Rassemblement national des Indépendants (RNI), qui appelle la...

Nouvel an amazigh au Maroc : ce sera le 14 janvier

La date du nouvel an Amazigh au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être définie par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et ce sera le 14 janvier. Ce jour sera donc chômé et payé.

La chanteuse Fatima Tabaamrant menacée par un salafiste

Alors qu’elle fait l’objet d’attaques verbales de la part d’un prédicateur salafiste, l’icône de l’art amazigh, Fatima Tabaamrant, ancienne députée RNI, vient de recevoir le soutien du parti d’Aziz Akhannouch.

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Le Roi Mohammed VI instaure le Nouvel An Amazigh comme jour férié au Maroc

Le Nouvel An Amazigh sera désormais un jour férié officiel au Maroc, selon une décision qui vient d’être prise par le roi Mohammed VI.