Recherche

Après avoir appelé à « égorger tous les arabes », Malika Mezzane en prison

20 septembre 2017 - 12h10 - Société

© Copyright : DR

Des ennuis judiciaires pour la poétesse amazighe Malika Mezzane qui avait appelé la semaine dernière dans une vidéo publiée sur Facebook à « égorger tous les arabes ».

Le tribunal de première instance de Rabat vient de reporter l’examen de cette affaire au 26 septembre prochain, rapporte le site Alyaoum24, précisant que la militante amazighe est poursuivie pour menaces de mort.

Evoquant la détérioration de son état de santé et son traitement médical, son avocat a demandé la libération conditionnelle de Malika Mezzane, mais celle-ci a été refusée par le juge qui a décidé son transfert à la prison locale Ezzaki de Salé.

Pour rappel, la poétesse amazighe mais aussi ... professeure d’arabe s’était vivement prise aux arabes d’Afrique du Nord et à ceux du Moyen-Orient, les menaçant de les égorger un à un s’ils ne laissaient pas les Kurdes en Irak obtenir leur indépendance.

Un avis ? un commentaire?

Bladi.net

Bladi.net - 2017 - Archives - A Propos - Contact