Recherche

Cigarettes : le marché se libéralise au compte-goutte

© Copyright : DR

26 septembre 2011 - 21h25 - Economie - Par: Jalil Laaboudi

La libéralisation de la distribution de cigarettes n’a pas suffi à briser le monopole du britannique Imperial Tobacco, qui s’est adjugé plus de 83% des ventes de cigarette au Maroc au premier semestre 2011.

A ce jour, Japan Tobacco International (Winston, Camel, Benson & Hedges et Silk Cut) et British American Tobacco (Dunhill, Lucky Strike), sont les deux seuls fabricants de cigarettes à avoir obtenu l’agrément du ministère des Finances pour une distribution au Maroc.

Avec sa marque "Marquise", dont le paquet est commercialisé à 15,5 dirhams et qui s’adjuge 70% de cigarettes vendues au Maroc, Imperial Tobacco a une bonne longueur d’avance, encore plus avec le succès grandissant de ses marques Fortuna et Gauloises blondes auprès de la classe moyenne marocaine.

Le prix minimal du paquet de cigarettes a été arrêté à 25 dirhams par les autorités de tutelle pour les nouveaux arrivants, ce qui risque de désavantager ces nouvelles marques face à des marques aussi populaires que Marquise, Fortuna ou Gauloises.

Deux nouvelles compagnies sont déjà sur la liste d’attente, Capital Finance qui a investi plus de 10 millions de dirhams à travers sa filiale K-Dis. Le groupe prévoit de distribuer des cigarettes "slim" dédiées à un public féminin et des cigares. Le deuxième groupe, l’espagnol Comet, se spécialisera également dans la distribution de cigares au Maroc.

Par ailleurs, la nouvelle dénomination de la Régie des Tabacs devenue Altadis Maroc en 2007, est Imperial Tobacco Maroc, la Régie ayant été absorbée par le géant anglais Imperial Tobacco en 2008.

Mots clés: Bénéfice , Implantation , Compétitivité , Altadis Maroc

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact