Recherche

Maroc : a-t-on eu raison de célébrer l’Aid Al Adha ?

© Copyright : DR

1er août 2020 - 21h00 - Société

La situation épidémiologique du Maroc devient de plus en plus préoccupante. Jeudi, veille de la célébration de l’Aïd Al Adha, un nouveau record de contaminations a été enregistré avec 1046 nouveaux cas.

Le bilan de la pandémie au Maroc, à la veille de l’Aïd Al Adha, donne 5 602 cas positifs, dont 79 dans un état critique, et 353 décès.

Le royaume, en décidant de maintenir la célébration de l’Aïd Al Adha, malgré cette situation épidémiologique alarmante, court le risque d’un reconfinement. Or, l’annulation de l’Aid Al Adha, qui se justifie pleinement en cette période de crise, aurait permis d’éviter le pire, surtout après la décision d’interdire les déplacements de et vers plusieurs villes, prise dimanche.

Une décision qui a entraîné la ruée de voyageurs vers les gares routières et ferroviaires et de milliers d’automobilistes sur les routes et autoroutes, en violation de toutes les mesures sanitaires.

Une chose est certaine. Le nombre de cas de contamination au covid-19 va sensiblement augmenter après la célébration de l’Aïd.

Le Maroc, qui était pourtant cité en exemple pour sa gestion proactive de la crise sanitaire, devient progressivement l’un des pays les plus infectés par le Covid-19, en raison de l’indiscipline des Marocains qui foulent aux pieds les mesures sanitaires.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Aïd al-Adha 2020

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact