Recherche

Pour protester contre le Maroc, l’Algérie rappelle son ambassadeur à Abidjan

© Copyright : DR

21 février 2020 - 18h00 - Monde

Alger a décidé de rappeler son ambassadeur à Abidjan pour "consultations", trois jours après l’ouverture d’un consulat de la Côte d’Ivoire à Laâyoune, chef-lieu du Sahara marocain. L’Algérie voit rouge à chaque fois qu’un coup d’accélérateur est donné à la diplomatie dans la région.

Le ministère algérien des Affaires étrangères justifie le rappel de l’ambassadeur par "les déclarations du ministre ivoirien des Affaires étrangères, lors de l’ouverture d’un prétendu consulat de son pays dans la ville de Laâyoune, au Sahara occidental".

Au cours de la cérémonie, le ministre ivoirien de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, Ally Coulibaly, avait déclaré que la décision de son pays d’ouvrir un consulat dans cette ville, "va dans le sens de l’histoire" et "s’inscrit dans la continuité de la position constante de la Côte d’Ivoire sur la marocanité du Sahara".

Mais Alger persiste et signe que "l’ouverture du prétendu consulat ivoirien intervient au mépris des principes et des objectifs consacrés par l’acte constitutif de l’Union africaine, notamment l’impératif d’unité et de solidarité entre les peuples d’Afrique et la défense de l’intégrité territoriale et l’indépendance des pays membres de l’Union".

Le ministère des Affaires étrangères digère difficilement cette ruée de certains pays africains vers les provinces sahariennes marocaines, qui a démarré depuis décembre 2019, avec les Iles Comores, la Gambie, le Gabon, la Centrafrique, Sao Tomé-et-Principé, et maintenant la Côte d’Ivoire, rappelle le360.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact