Maroc : atteints de coronavirus, ils refusent l’hospitalisation

29 avril 2020 - 22h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Contaminés depuis 40 jours, quatre membres d’une famille résidant à Tétouan, dans le quartier populaire d’Oued Samsa, ont fait recours à des traitements traditionnels à base d’herbes médicinales au lieu de se faire soigner à l’hôpital. La dégradation de la santé de l’un d’entre eux les a contraints à une hospitalisation.

Ces quatre patients atteints du covid-19 ont été finalement admis dans un hôpital. Le membre de la famille dont l’état de santé s’est détérioré, a été placé sous haute surveillance à l’hôpital civil à Tétouan.

Selon des proches de la famille, deux d’entre eux avaient été contaminés par le covid-19 il y a 40 jours, dans l’enclave de Ceuta où ils travaillaient avant la fermeture des frontières, rapporte Al Ahdath Al Maghribia. Ensuite, ils ont transmis le virus aux deux autres membres de la famille.

Au lieu d’une admission dans un hôpital, ils avaient choisi d’avoir recours à des traitements traditionnels à base d’herbes médicinales. Il a fallu que l’un d’entre eux se trouve dans un état critique pour que le père de famille alerte les autorités. Ils ont été transférés dans un hôpital contre leur gré.

Les autorités compétentes ont soumis les voisins aux tests de dépistage, afin d’éviter la propagation du virus.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tétouan - Famille - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Ramadan et grossesse : jeûner ou pas, la question se pose

Faut-il jeûner pendant le Ramadan quand on est enceinte ? Cette question taraude l’esprit de nombreuses femmes enceintes à l’approche du mois sacré. Témoignages et éclairages pour mieux appréhender cette question à la fois religieuse et médicale.

Le mariage des mineures au Maroc : une exception devenue la règle

Depuis des années, le taux de prévalence des mariages des mineurs évolue en dents de scie au Maroc. En cause, l’article 20 du Code de la famille qui donne plein pouvoir au juge d’autoriser ce type de mariage « par décision motivée précisant l’intérêt...

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.