Maroc : les autoroutes en projet

29 octobre 2023 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le programme d’investissement de la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) devrait atteindre plus de 8 milliards de dirhams pour les trois prochaines années, révèle le rapport sur les entreprises et établissements publics (EEP), annexé au Projet de loi de finances (PLF) 2024.

Ce programme triennal prévoit la réalisation de l’autoroute Tit Mellil-Berrechid et de la continentale Rabat-Casablanca et devrait atteindre plus de 8,4 milliards de dirhams sur trois ans, soit 1,6 milliard en 2024, 3 milliards en 2025 et 3,7 milliards en 2026, indique le rapport sur les EEP, annonçant la mise en place prochaine d’un contrat-programme visant à donner de la visibilité sur le modèle de financement des investissements autoroutiers, ainsi que sur les actions de redressement d’ADM (révisions tarifaires, restructuration de la dette et apurement du crédit TVA). À fin 2022, l’encours d’ADM s’affichait à plus de 39 MMDH, soit une hausse de 196 MDH par rapport à 2021, rappelle-t-on.

À lire : Autoroutes du Maroc : nette progression des recettes au premier semestre

Les investissements devraient atteindre 843 millions de dirhams à fin 2023, soit un taux de réalisation budgétaire de 89 %, souligne le document, notant que le chiffre d’affaires d’ADM devrait dépasser 3,8 milliards de dirhams en 2024 et 2025 et atteindre plus de 3,9 milliards en 2026. Le chiffre d’affaires de l’entreprise devrait s’établir à plus de 3,5 milliards de dirhams à fin 2023, soit une hausse de 5 % par rapport à 2022 et un résultat net de 480 millions de dirhams. En 2022, ADM avait affiché un résultat déficitaire de 669 millions de dirhams en raison des reprises sur les dotations financières.

Sujets associés : Investissement - Autoroutes du Maroc (ADM) - Loi de finances (PLF 2024 Maroc)

Aller plus loin

Autoroutes du Maroc : le parlement s’en mêle

Une mission parlementaire sur la société nationale des autoroutes du Maroc a été constituée pour identifier notamment les problématiques et les dysfonctionnements liés aux...

Désert d’Agafay : la route de la honte pour les touristes

Un groupe de touristes étrangers en visite dimanche dans la région d’Agafay a exprimé sa désolation quant à l’état dégradé de la route menant à cette région touristique.

Infrastructures routières : le Maroc dans le Top 20 mondial

Selon le classement d’une plateforme spécialisée axé sur la qualité des infrastructures routières, le Maroc figure parmi les 20 pays ayant les meilleures routes au monde.

Maroc : les autoroutes en chantier et les autoroutes à l’étude

Le ministre de l’Équipement et de l’Eau, Nizar Baraka, a annoncé une série de projets d’infrastructure visant à renforcer le réseau autoroutier national au Maroc. Ces projets...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : voici les priorités du fonds Mohammed VI pour l’investissement

Pour réussir sa mission, le directeur général du Fonds Mohammed VI pour l’investissement, Mohamed Benchaâboun, a défini ses priorités et son mode de fonctionnement, qui ont été dévoilés lors de son premier Conseil d’administration.

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

Une entreprise canadienne pour le traitement des rejets de la station de Bouregreg

Aquatech Maroc, filiale du groupe Aquatech International basé au Canada, a été retenue au terme de la procédure de sélection de l’entreprise qui aura en charge la gestion et l’exploitation des installations et ouvrages de l’unité de traitement des...

Maroc : l’alcool rapporte gros aux recettes de l’Etat

Selon le projet de Loi de finances 2023, le trésor public prévoit d’enregistrer des revenus venant des diverses taxes en vigueur sur la cigarette et l’alcool, de l’ordre de 14,4 milliards de dirhams.

Autoroutes du Maroc : nette progression des recettes au premier semestre

À fin juin 2022, Autoroutes du Maroc (ADM) ont affiché près de 2 milliards de dirhams de chiffre d’affaires, soit une progression de 10 % par rapport à la même période en 2019, selon les indicateurs trimestriels.

Tournages de films au Maroc : chiffre d’affaires record pour le CCM en 2022

Très sollicité pour les tournages étrangers, le Maroc devrait renouer avec les bénéfices cette année. De nombreuses productions annulées en raison de la crise sanitaire et des mesures restrictives, sont de retour, selon le centre cinématographique...

L’huile de table Afia rachetée par le Marocain Nourredine Zine

« Savola Morocco SA », fabricant de la marque d’huile de table Afia et filiale du groupe saoudien éponyme, fait désormais partie du portefeuille du marocain Zine Capital Invest SA. Par cette acquisition soumise à l’obtention de l’autorisation du...

Carrières de sable illégales au Maroc : de hauts responsables pointés du doigt

De hauts responsables figurent parmi les exploitants « clandestins » de carrières de sable qui commercialisent du sable de mauvaise qualité partout au Maroc. D’ailleurs, cette activité échappe à la taxation imposée dans la loi de finances 2023.

Le salaire minimum augmentera au Maroc, mais dans quelle proprotion ?

Le gouvernement se réunira, jeudi, lors d’un conseil au cours duquel seront examinés sept projets de décrets dont celui relatif à la fixation du montant du Salaire minimum légal dans l’industrie, le commerce, les professions libérales et l’agriculture.