Maroc : le prématuré de la femme morte de la grippe porcine est décédé

31 janvier 2019 - 12h00 - Sport - Ecrit par : Bladi.net

Il n’a finalement pas pu être sauvé par l’équipe médicale. Le prématuré né par césarienne après la mort de sa maman est décédé mardi soir.

L’annonce a été faite par Said Adni, mari de Yousra Habachi, décédée des suites d’une d’une grippe A H1N1. Elle avait été admise dans une clinique à Fès avant d’être transférée, dans un état critique, à l’hôpital Cheikh khalifa à Casablanca.

Dans un communiqué publié au lendemain de son décès, l’hôpital avait livré plus détails sur son décès. « L’antigrippal Tamiflu livré par le Ministère de la Santé, a été administré à la patiente. Mais son état s’est aggravé samedi après-midi et une césarienne a été pratiquée pour extraire le bébé qui est actuellement pris en charge en néonatalogie. La patiente est décédée le 28/01/2019 à 6h00 du matin suite à un œdème aigu du poumon (OAP) avec arrêt cardiaque ».

Le lendemain, le ministère de la Santé a tenté de rassurer la population en indiquant que « le statut épidémiologique des différents virus de la grippe saisonnière au Maroc est normal et ne pose pas de problème », appelant toutefois les femmes enceintes, les enfants de moins de 5 ans, les personnes âgées et celles atteintes de maladies chroniques, à se faire vacciner.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Fès - Santé - Grippe A/H1N1

Aller plus loin

Grippe porcine : le Maroc contraint de payer cher les médicaments

Le gouvernement marocain est sous pression. Faisant face à une dizaine de morts depuis le début de l’épidémie de la grippe porcine, le ministère de la Santé vient de recevoir...

Maroc : la grippe A a déjà fait 11 morts (32 actuellement traités)

Nouveau bilan du ministère de la Santé qui fait état de 11 décès au Maroc des suites des complications liées à la grippe A.

Ces articles devraient vous intéresser :

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Marocains du monde : est-il interdit d’introduire des médicaments au Maroc ?

Les services de la Douane marocaine interdisent l’introduction au Maroc de médicaments, sauf pour les besoins personnels. A cet effet, certaines dispositions doivent scrupuleusement être respectées.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

Maroc : mauvaise nouvelle pour les fumeurs

Sale temps pour les fumeurs marocains qui devront, une fois encore, passer à la caisse pour s’acheter leurs cigarettes. Cette augmentation vient d’être validée définitivement et doit entrer en vigueur au début de l’année.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Maroc : pas d’augmentation des prix des consultations médicales

Les tarifs des consultations médicales au Maroc n’ont subi aucune augmentation. L’information a été démentie par un syndicat, assurant qu’aucun accord n’a été signé entre les médecins du secteur privé et le gouvernement sur ces prix.

Au Maroc, l’été rime avec piqûres de scorpion

La recrudescence des piqûres de scorpion dans certaines régions du Maroc, en cette période de canicule et de saison estivale, inquiète. Les spécialistes appellent les citoyens à prendre les précautions pour prévenir ces piqûres mortelles.

Maria, la sage-femme miraculée qui a aidé à accoucher pendant le séisme

Une sage-femme a aidé des femmes à accoucher au milieu du puissant et dévastateur séisme survenu le 8 septembre au Maroc qui a fait près de 3000 morts, plus de 5000 blessés et détruit des milliers de maisons.