Sahara : le Maroc fait pression sur Israël

6 janvier 2023 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Maroc fait pression sur Israël pour que celui-ci reconnaisse sa souveraineté sur le Sahara. Sans quoi, il n’ouvrira pas d’ambassade à Tel Aviv.

Jusque-là, Israël n’a pas reconnu la marocanité du Sahara. Lors d’une visite au Maroc en juin dernier, Ayelet Shaked, alors ministre israélienne de l’Intérieur, avait déclaré aux médias locaux qu’Israël reconnait la souveraineté marocaine sur le Sahara. Mais le ministère israélien des Affaires étrangères est rapidement revenu sur sa déclaration. « Le plan d’autonomie du Maroc pour le Sahara occidental est un développement positif », avait-il affirmé.

À lire : Sahara : Israël réaffirme son soutien au Maroc

Quelques semaines plus tard, l’ex-ministre israélien de la Justice, Gideon Saar, s’est rendu au Maroc et a déclaré publiquement que le Sahara occidental fait partie du Maroc. Une fois de plus, la diplomatie israélienne a réitéré sa position plus nuancée. La question est pourtant importante pour Rabat qui a, sous l’égide des États-Unis, normalisé ses relations diplomatiques avec Tel Aviv en 2020 en échange de la reconnaissance américaine de sa souveraineté sur le Sahara.

À lire : Israël réitère son soutien à la marocanité du Sahara

Dans une déclaration à Axios, quatre responsables israéliens actuels et anciens ont confié que des responsables marocains ont, ces derniers mois, exigé la reconnaissance officielle par Israël de la souveraineté du Maroc sur le Sahara chaque fois que des responsables israéliens ont soulevé la question de la transformation du bureau de liaison en ambassade officielle. Aussi, ont-ils rapporté que le ministère israélien des Affaires étrangères pense que le Maroc utilise la question de la reconnaissance comme prétexte pour ne pas ouvrir une ambassade officielle à Tel-Aviv en raison des critiques dans leur pays.

À lire : Sahara : Israël apporte son soutien au Maroc

« Le nouveau gouvernement n’aura aucun problème à reconnaître le Sahara occidental comme faisant partie du Maroc », estiment par ailleurs les mêmes responsables, soulignant les espoirs de Netanyahu de visiter le royaume dans les mois à venir.

Sujets associés : Israël - Sahara Marocain - Relations Maroc Israël

Aller plus loin

Le Sahara au menu de la rencontre entre Antony Blinken et José Manuel Albares

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, et le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, ont tenu mardi à Washington une importante réunion. Au menu...

Sahara : le Maroc fait pression sur Israël

Le Maroc a conditionné l’ouverture d’une ambassade à Rabat par Israël à la reconnaissance de la marocanité du Sahara. Pour faire avancer ce dossier, le Premier ministre...

Israël réitère son soutien à la marocanité du Sahara

En visite de travail au royaume, Ayelet Shaked, ministre israélienne de l’Intérieur, a réitéré le soutien de son pays à la marocanité du Sahara.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

La normalisation des relations avec le Maroc booste les exportations d’armes israéliennes

Depuis la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, les exportations d’armes israéliennes ne cessent d’augmenter. Une hausse de 30 % a été enregistrée l’année dernière grâce, notamment, au Maroc.

Le roi Mohammed VI réitère sa main tendue à l’Algérie

Le roi Mohammed VI a tendu encore une fois la main à l’Algérie qui a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en août 2021 en raison notamment la question du Sahara.

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Le Maroc déploie de grands moyens pour surveiller ses frontières

Le Maroc mobilise d’importantes ressources matérielles et humaines pour contrôler et surveiller ses frontières terrestres longues de 3 300 km et maritimes sur une distance de 3 500 km en plus de l’espace aérien.

Josep Borrell « indésirable » à Rabat

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annulé une réunion prévue en septembre à Rabat avec le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Josep Borrell, la jugeant « inappropriée » après la récente...

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Marathon des sables : le Marocain Rachid El Morabity vise un 10ᵉ titre

Le Marocain Rachid El Morabity, 9 fois vainqueur du Marathon des sables, l’un des plus difficiles au monde, vise une dixième victoire de cette course qui démarre ce dimanche.

Le mystère de la lettre de Pedro Sánchez au roi Mohammed VI

Le gouvernement espagnol continue de refuser de divulguer le contenu de la lettre envoyée par Pedro Sánchez au roi Mohamed VI, le 14 mars 2022. Cette lettre est considérée comme le « secret mieux gardé de la politique espagnole », s’étonne un journal...

Le trafic aérien entre le Maroc et Israël progresse

Six mois après le lancement des vols directs entre le Maroc et Israël, le trafic aérien progresse et continuera de progresser, présageant ainsi de belles perspectives.