Le Maroc durcit le contrôle des prix des fruits et légumes

28 janvier 2021 - 16h00 - Economie - Ecrit par : A.P

Le ministère de l’Intérieur est déterminé à contrôler les prix et la qualité des produits vivriers, notamment les fruits et légumes et à assurer leur approvisionnement régulier sur le marché. C’est l’annonce faite par Noureddine Boutayeb, ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur.

Le ministre Boutayeb a déclaré devant la Chambre des conseillers que « le suivi et la surveillance incluent la vente en gros et les versements afin de lutter contre toutes les formes de pratiques illégales, y compris le monopole et la spéculation… Les prix des légumes et fruits enregistrés en 2020 sont relativement stables par rapport aux années précédentes, grâce à l’abondance de l’offre ».

Le processus de suivi prend en compte le reste des centres de vente, y compris les magasins qui ont connu des opérations de contrôle en 2020, a ajouté le ministre qui a rappelé qu’en tout, 268 000 magasins pour la production et le stockage avaient été inspectés. À la suite de cette opération de contrôle, 4 800 dossiers d’infraction ont été déférés devant les tribunaux compétents dont 168 pour hausse des prix.

Le ministre a également indiqué qu’après le Plan Maroc Vert qui a donné une forte impulsion à l’agriculture marocaine, un plan national sera mis en place, en coordination avec le ministère de l’Agriculture afin de donner une dimension régionale aux marchés de gros.

Le ministre de l’Agriculture Aziz Akhannouch, lors d’une réponse à une question orale devant la Chambre des représentants, avait soutenu pour sa part que « l’agriculture marocaine répond aux besoins nationaux et à la demande interne ». Selon lui, le Maroc a « atteint 65 % pour les céréales, 47 % pour le sucre, 100 % pour les fruits et légumes, 100 % pour la viande rouge et blanche et les œufs, et 99 % pour le lait et ses dérivés ».

Sujets associés : Agriculture - Consommation - Aziz Akhannouch - Alimentation - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime - Noureddine Boutayeb

Aller plus loin

Hausse anormale des prix des fruits et légumes à Casablanca

Les grossistes des légumes et fruits de Casablanca se défendent d’être à l’origine des fluctuations pénalisant le pouvoir d’achat des consommateurs, en cette conjoncture...

Le Roi appelle à combattre les spéculateurs

Dans son discours adressé aux Marocains à l’occasion de la fête du Trône, le Roi Mohammed VI a appelé à une lutte efficace contre les spéculations et la manipulation des prix.

Maroc : forte hausse du prix des fruits et légumes

L’approvisionnement en fruits et légumes est fortement perturbée par la pandémie du coronavirus et la mise à contribution des intermédiaires à la dérogation accordée aux...

Rumeurs sur la mauvaise qualité des bananes vendues au Maroc

Les Marocains n’ont rien à craindre des bananes importées actuellement en vente sur le marché. Celles-ci ne sont pas impropres à la consommation, affirme l’ONSSA.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les souks marocains vont être renovés

Compte tenu du rôle essentiel que jouent les souks hebdomadaires dans le développement socio-économique, le ministre de l’Agriculture a annoncé travailler pour la rénovation de ces espaces.

Maroc : vers la généralisation de la vidéosurveillance dans les villes

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la généralisation de l’installation de systèmes de vidéosurveillance afin de renforcer la sécurité dans les villes et provinces du Maroc.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Maroc : pas de substances toxiques dans la viande rouge

Les informations faisant état de la présence de substances toxiques dans les viandes rouges proposées sur les marchés dans plusieurs villes marocaines sont fausses.

L’OCP s’empare de 50% de l’espagnol GlobalFeed

L’Office Chérifien des Phosphates (OCP) confirme avoir réussi l’acquisition de 50 % du capital de la firme espagnole GlobalFeed. Cette transaction a été réalisée en partenariat avec l’entreprise d’engrais Fertinagro Biotech, également basée en Espagne.

Production de dattes : le Maroc revoit ses ambitions à la hausse

Le Maroc entend mobiliser ses efforts et ses ressources pour doubler sa production de dattes, en atteignant 300 000 tonnes par an, contre 149 000 tonnes en 2021.

Maroc : une seconde vie pour les hôtels fermés

Dans la perspective de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2025) et de la Coupe du monde 2030, le gouvernement d’Aziz Akhannouch travaille à redynamiser le secteur de l’hôtellerie.

Crise céréalière : les producteurs français pour combler les besoins du Maroc

La production céréalière est en forte baisse en raison de la sécheresse. Une opportunité vite saisie par les producteurs français qui disent être prêts à combler le déficit sur le marché marocain.

Au Maroc, certains fonctionnaires ont besoin d’une autorisation pour quitter le territoire

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté un démenti formel au sujet de l’existence de toute décision qui interdit à tous les fonctionnaires de quitter le territoire national s’ils ne présentent pas une autorisation dans les aéroports et...

Maroc : appel pressant des exportateurs de légumes

Les associations de producteurs et exportateurs de fruits et légumes appellent le gouvernement d’Aziz Akhannounch à autoriser la reprise des exportations.