Maroc : plus de 100 personnes attendent dans le couloir de la mort

28 mars 2014 - 15h29 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Même s’il fait partie des "pays abolitionnistes", une dizaine de personnes ont été condamnées à mort au Maroc en 2013. En tout, ce sont 113 personnes qui sont sous le coup d’une condamnation à la peine capitale dans le pays.

Comme chaque année, l’ONG Amnesty International publie son rapport sur la peine de mort. Au Maroc, aucune personne n’a été exécutée depuis 1993, mais 113 personnes se trouvent actuellement dans le couloir de la mort.

Le dernier en date, un homme condamné le 25 octobre dernier à la peine capitale pour avoir violé et tué une fillette de 2 ans. C’est également l’année dernière que le tribunal militaire a condamné 9 Sahraouis pour le meurtre de 11 soldats marocains lors de violences survenues après le démantèlement du campement de Gdim Izik.

Au Maroc cependant, de plus en plus de voix s’élèvent pour réclamer l’abolition pure et simple de la peine de mort. Selon Amnesty, le Maroc est dans le groupe des "abolitionnistes en pratique", car aucune exécution n’a été prononcée depuis celle de Mohamed Mustapha Tabit le 9 août 1993.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agadir - Droits et Justice - Peine de mort - Amnesty international (AI)

Ces articles devraient vous intéresser :

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.