Maroc : combien coûte à l’Etat un malade du Covid-19 ?

28 août 2020 - 20h30 - Maroc - Ecrit par : J.K

Un patient atteint du nouveau coronavirus (Covid-19), coûte à l’État marocain entre 15 000 et 18 000 dirhams aux hôpitaux pour son séjour et le traitement (10 jours). Une hospitalisation à domicile revient à 3900 dirhams tandis que les soins préventifs coûtent 900 dirhams.

C’est le Professeur Jaâfar Heikel spécialiste en maladies infectieuses et santé publique qui donne ces chiffres tout en affirmant que ceux du ministère marocain de la Santé sur les infections par le coronavirus sont « réels et objectifs ». Des chiffres « qui montrent la compétence du gouvernement marocain et du ministère de la Santé », salue le spécialiste. Le taux d’infections confirmées ne dépasse pas 3% sur 20 000 tests par jour.

Selon Jaâfar Heikel, le taux de mortalité au Maroc est actuellement d’environ 1,8%, « parce que certaines personnes tardent à être prises en charge (jusqu’à sept jours) après l’apparition des symptômes, et donc il est difficile de les soigner ». C’est bien meilleur que dans des pays comme la Belgique, l’Espagne, l’Italie, le Royaume-Uni et la France. Cela traduit un bon taux de prise en charge.

Le Maroc, fait savoir le Professeur, est l’un des premiers pays à avoir choisi un protocole, de santé qui adopte un traitement à la chloroquine, soit 95%, contre 83% en Italie, 75% en Espagne, 51 % en Chine, 50% France et 49% aux États-Unis. Le professeur a souligné l’importance de « la prévention par les citoyens car l’Etat seul ne peut pas prendre en soins tous les patients ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Maria, la sage-femme miraculée qui a aidé à accoucher pendant le séisme

Une sage-femme a aidé des femmes à accoucher au milieu du puissant et dévastateur séisme survenu le 8 septembre au Maroc qui a fait près de 3000 morts, plus de 5000 blessés et détruit des milliers de maisons.

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Maroc : vers un congé menstruel pour les femmes ?

Le Maroc s’apprête-t-il à emboîter le pas à d’autres pays en octroyant aux femmes un congé menstruel ? Le sujet intéresse un groupe parlementaire qui a déjà déposé un projet de loi dans ce sens.