Le Maroc compte assister ses cueilleuses de fraises en Espagne

6 février 2019 - 11h10 - Espagne - Ecrit par : Bladi.net

Attendues en Espagne à partir du 5 février, les cueilleuses de fraises marocaines pourront compter cette année sur des mesures d’accompagnement de la part du Maroc. L’année dernière, plusieurs plaintes avaient été déposées par ces dernières concernant, entre autres, du harcèlement sexuel, des rythmes de travail éprouvants et le non-respect de leurs contrats.

Des mesures d’accompagnement des quelque 19 000 ouvrières saisonnières marocaines dans les exploitations agricoles espagnoles viennent d’être officialisées ce lundi. Ainsi, selon la MAP, « une convention de partenariat visant l’accompagnement des travailleurs saisonniers marocains en Espagne » a été signée par le ministère chargé des MRE et par le ministère du travail.

Plus précisément, ce sera la mise en place d’une « commission mixte pour effectuer des visites dans les exploitations agricoles » et « suivre les conditions de travail des travailleuses saisonnières en coordination avec les autorités espagnoles compétentes » qui est programmée.

En perpétuel augmentation, le nombre de cueilleuses de fraises marocaines recrutées pour la saison (entre février et juin) est passé de 200 en 2001 à 19 179 cette année (selon une déclaration à l’AFP d’Abdelmounaim Al-Madani, directeur de l’Anapec). L’année dernière elles étaient 16 000 et beaucoup d’entre elles s’étaient alors plaintes d’harcèlement sexuel, de rythmes de travail harassants et de non-respect de leurs contrats par leurs employeurs. Ces derniers ont tout rejeté en bloc.

Le salaire des cueilleuses s’élève à 37 euros pour 6 h 30 de travail par jour, logement compris, toujours selon le directeur de l’Anapec. Ce dernier, en outre, affirme qu’elles « ont déjà suivi des formations et à leur retour, elles seront accompagnées par l’Anapec pour créer des coopératives agricoles. »

Cela sera-t-il suffisant pour que les plaintes (et surtout leurs raisons) cessent ?

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Agriculture - Anapec

Aller plus loin

L’Espagne va recruter plus de 19.000 ouvrières marocaines

Un total de 19.179 ouvrières marocaines seront recrutées en 2019 pour la collecte de fruits rouges, indique le ministère espagnol du travail.

20.000 ouvrières marocaines se rendront en Espagne pour la cueillette de fruits

Quelque 20.000 ouvrières agricoles marocaines se rendront l’année prochaine dans le sud de l’Espagne pour la cueillette de fruits rouges, chiffre en hausse de 4.000 par rapport...

Espagne : 2000 ouvrières « de réserve » pour la cueillette des fraises

Pour la cueillette de la fraise à Huelva, dans le sud de l’Espagne, seule la main d’œuvre locale sera utilisée avec, en cas de besoin, « une réserve » d’ouvrières originaires du...

11.000 ouvrières agricoles marocaines partiront à partir du mois d’avril en Espagne

Dans le cadre de l’opération supervisée par l’Agence régionale de promotion de l’emploi et des compétences (Anapec) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et de la division de l’emploi à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Sécheresse : plus de 5% des Marocains menacés d’exode rural d’ici 2025

Plus de 5% de la population marocaine sont menacés par l’exode rural à l’horizon 2025 en raison la sécheresse sévère que traverse le pays, selon la Banque mondiale.

L’avocat : l’or vert qui assoiffe le Maroc

La culture de l’avocat nécessite une importante quantité d’eau. Au Maroc, des voix s’élèvent pour appeler à l’interdiction de cette culture, en cette période de sécheresse sévère et de stress hydrique.

Le groupe marocain OCP renforce son soutien aux agriculteurs africains

Dans un contexte marqué par la flambée des prix des denrées alimentaires au niveau international, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a décidé d’intensifier ses efforts pour soutenir les agriculteurs africains. 4 millions de tonnes (Mt) d’engrais...

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

L’OCP s’empare de 50% de l’espagnol GlobalFeed

L’Office Chérifien des Phosphates (OCP) confirme avoir réussi l’acquisition de 50 % du capital de la firme espagnole GlobalFeed. Cette transaction a été réalisée en partenariat avec l’entreprise d’engrais Fertinagro Biotech, également basée en Espagne.

Maroc : la question des dattes algériennes arrive au parlement

Le groupe Haraki à la Chambre des Représentants a interpellé le ministre de l’Agriculture, Mohamed Sidiki, sur les dattes notamment d’origine algérienne qui ont inondé le marché marocain avant le début du mois de ramadan.

Les agriculteurs bretons dénoncent « l’invasion » de la tomate marocaine

Une action d’étiquetage a été lancée le vendredi 2 juin 2023 par les producteurs de tomates d’Ille-et-Vilaine et la FDSEA 35, pour dénoncer les tomates importées du Maroc.

Maroc : la croissance s’accélère au 3ᵉ trimestre

Le Maroc s’attend à une légère accélération de son économie ce trimestre, avec une croissance prévue de 3,4 %, comparée à 3,2 % au trimestre précédent, selon les prévisions du Haut-commissariat au Plan (HCP).

Le Maroc limite la production de pastèque

Face à la pire sécheresse qu’il connaît depuis quatre décennies, le Maroc prend des mesures pour réglementer la production de pastèques qui nécessite une importante quantité d’eau.

Le Maroc en guerre contre la cochenille

Au Maroc, le ministère de l’Agriculture a mis en place des mesures pour limiter la propagation de la cochenille, un insecte ravageur des cultures de cactus.