Le Maroc déçu par le soutien public de Podemos au Polisario

15 juin 2021 - 09h20 - Espagne - Ecrit par : P. A

Podemos a été publiquement remercié par le Front Polisario et des médias sahraouis pour le soutien à la cause sahraouie dans le cadre de l’affaire Ghali. C’était à l’occasion de l’assemblée tenue par le parti à Alcorcón (Madrid).

« Dans le cadre des travaux de la IVᵉ Assemblée générale extraordinaire de Podemos pour tourner la page après la démission soudaine de son chef, Pablo Iglesias, le représentant du Front Polisario en Espagne, Abdulah Arabi, a remercié le soutien constant du parti violet pour la légalité internationale au Sahara occidental et le droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’indépendance », fait savoir un média sahraoui.

À lire : Brahim Ghali : le Polisario soutient l’Espagne et accuse le Maroc

Le chef du Front Polisario en Espagne a saisi l’occasion pour souligner que « jusqu’à ce que le peuple sahraoui exerce son droit à l’autodétermination, l’Espagne continuera d’être le pouvoir administratif du territoire », rappelant la « responsabilité juridique et politique de l’Espagne » dans le processus de décolonisation du Sahara occidental. L’Assemblée a été sanctionnée par l’élection de Ione Belarra à la tête de Podemos, en remplacement de Pablo Iglesias.

Le Maroc considère comme une « cause nationale » la question du Sahara. Depuis le début de la crise diplomatique avec l’Espagne, les autorités marocaines étaient prêtes à jurer que Podemos n’était pas étranger à l’accueil de Brahim Ghali à l’hôpital de Logroño. Mais le gouvernement ne s’est pas officiellement prononcé sur cette question, ni sur le soutien au Front Polisario de ce parti dont est membre Pedro Sanchez, le chef du gouvernement espagnol.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Polisario - Sahara Occidental - Brahim Ghali

Aller plus loin

Brahim Ghali : le Polisario soutient l’Espagne et accuse le Maroc

Le Polisario estime que le gouvernement de Pedro Sánchez a agi de manière « cohérente » avec sa politique d’accueil, malgré la « polémique entretenue par le Maroc » dans les...

Affaire Brahim Ghali : le début d’une longue crise entre l’Espagne et le Maroc

La crise entre le Maroc et l’Espagne, née après l’accueil de Brahim Ghali dans un hôpital à Logroño, n’est pas près de connaitre son épilogue. Ce dimanche, Arancha González...

Voici pourquoi Pablo Iglesias n’accompagnera pas Sánchez au Maroc

Le deuxième vice-président du gouvernement espagnol, Pablo Iglesias, ne fera pas partie de la délégation de Pedro Sánchez, attendue au Maroc le 17 décembre prochain.

Le leader du Polisario, Brahim Ghali, hospitalisé d’urgence en Espagne

Le président de la «  République arabe sahraouie démocratique (RASD)  », Brahim Ghali, est hospitalisé en Espagne. Rassuré par certaines garanties obtenues par les autorités...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.