Brahim Ghali : le Polisario soutient l’Espagne et accuse le Maroc

28 avril 2021 - 09h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le Polisario estime que le gouvernement de Pedro Sánchez a agi de manière « cohérente » avec sa politique d’accueil, malgré la « polémique entretenue par le Maroc » dans les médias. C’est ce qu’a indiqué Abdulah Arabi, le délégué du mouvement en Espagne.

Brahim Ghali a été évacué d’Algérie la semaine dernière, après avoir contracté le coronavirus. Il est arrivé en Espagne à bord d’un avion médical et avec un passeport diplomatique algérien, a déclaré Abdulah Arabi dans une interview accordée à Europa Press. Le délégué du Polisario en Espagne a insisté sur le fait que la présence de Brahim Ghali est d’ordre « strictement humanitaire » et non politique.

Le Maroc ne voit pas d’un bon œil cette attitude de l’Espagne qu’elle juge inamicale. Le week-end dernier, les autorités marocaines ont convoqué l’ambassadeur d’Espagne à Rabat, Ricardo Díez-Hochleitner, pour lui faire part de leur « déception » et demander des « explications ».

Pour Arabi, le Maroc essaie juste de « profiter » de la situation, assurant que depuis l’éclatement de cette polémique, le gouvernement de Sánchez n’est pas entré en contact avec la délégation sahraouie et « ne croit pas qu’il devrait le faire ». Le délégué du Polisario en Espagne a aussi confié que Brahim Ghali, dès qu’il se portera mieux, pourra quitter le territoire espagnol sans problème et « reprendre ses fonctions ».

Le délégué sahraoui rappelle que l’Espagne « a un rôle à jouer dans la résolution du conflit au Sahara occidental », ajoutant que le Polisario sera toujours ouvert à la négociation. La nomination éventuelle d’un envoyé spécial de l’ONU pour le Sahara occidental « n’est pas une fin en soi », mais doit plutôt être « un moyen de conduire les parties à des négociations », fait remarquer par ailleurs Arabi qui a salué le dynamisme de l’ancien envoyé spécial, Horst Koehler, qui a démissionné en mai 2019. Pour le Polisario, l’envoyé spécial doit être une personnalité « de renom », « honnête » et « totalement impartiale ».

Sujets associés : Espagne - Diplomatie - Polisario - Sahara Occidental - Brahim Ghali

Aller plus loin

Le leader du Polisario, Brahim Ghali, hospitalisé d’urgence en Espagne

Le président de la «  République arabe sahraouie démocratique (RASD)  », Brahim Ghali, est hospitalisé en Espagne. Rassuré par certaines garanties obtenues par les autorités...

Le Maroc déçu par le soutien public de Podemos au Polisario

Podemos a été publiquement remercié par le Front Polisario et des médias sahraouis pour le soutien à la cause sahraouie dans le cadre de l’affaire Ghali. C’était à l’occasion de...

Affaire Brahim Ghali : le Maroc critique vertement l’Espagne

Le Maroc prend acte de la décision de l’Espagne de ne l’avoir pas tenu informé de la présence du leader du Polisario sur son territoire et en « tirera toutes les conséquences »,...

Affaire Brahim Ghali : le parti de l’Istiqlal dévoile sa position dans une lettre au parti populaire espagnol

Parallèlement aux différentes déclarations diplomatiques, le parti de l’Istiqlal a vivement critiqué auprès du parti populaire espagnol, la décision de l’Espagne d’accueillir le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Réaction du Polisario au discours du roi Mohammed VI

Le Polisario a réagi au discours prononcé par le roi Mohammed VI à l’occasion de la commémoration de la révolution du roi et du peuple, notamment les passages sur le Sahara.

Sahara : Brahim Ghali menace (encore) le Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a réitéré la volonté des Sahraouis de coopérer avec tous les pays voisins pour préserver « la paix et la sécurité » dans la...

Sahara : Israël réaffirme son soutien au Maroc

En visite de travail au Maroc, Gideon Saar, ministre israélien de la justice, a réaffirmé le soutien de son pays à la position du royaume concernant la question du Sahara.

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Première célébration de la fête d’indépendance d’Israël au Maroc

Le bureau de liaison d’Israël au Maroc a organisé le 5 juillet dernier à Rabat, une cérémonie marquant la célébration de la 74ᵉ fête de l’indépendance de l’État hébreu. Une première depuis des années.

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...