Brahim Ghali : le Polisario soutient l’Espagne et accuse le Maroc

28 avril 2021 - 09h20 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le Polisario estime que le gouvernement de Pedro Sánchez a agi de manière « cohérente » avec sa politique d’accueil, malgré la « polémique entretenue par le Maroc » dans les médias. C’est ce qu’a indiqué Abdulah Arabi, le délégué du mouvement en Espagne.

Brahim Ghali a été évacué d’Algérie la semaine dernière, après avoir contracté le coronavirus. Il est arrivé en Espagne à bord d’un avion médical et avec un passeport diplomatique algérien, a déclaré Abdulah Arabi dans une interview accordée à Europa Press. Le délégué du Polisario en Espagne a insisté sur le fait que la présence de Brahim Ghali est d’ordre « strictement humanitaire » et non politique.

Le Maroc ne voit pas d’un bon œil cette attitude de l’Espagne qu’elle juge inamicale. Le week-end dernier, les autorités marocaines ont convoqué l’ambassadeur d’Espagne à Rabat, Ricardo Díez-Hochleitner, pour lui faire part de leur « déception » et demander des « explications ».

Pour Arabi, le Maroc essaie juste de « profiter » de la situation, assurant que depuis l’éclatement de cette polémique, le gouvernement de Sánchez n’est pas entré en contact avec la délégation sahraouie et « ne croit pas qu’il devrait le faire ». Le délégué du Polisario en Espagne a aussi confié que Brahim Ghali, dès qu’il se portera mieux, pourra quitter le territoire espagnol sans problème et « reprendre ses fonctions ».

Le délégué sahraoui rappelle que l’Espagne « a un rôle à jouer dans la résolution du conflit au Sahara occidental », ajoutant que le Polisario sera toujours ouvert à la négociation. La nomination éventuelle d’un envoyé spécial de l’ONU pour le Sahara occidental « n’est pas une fin en soi », mais doit plutôt être « un moyen de conduire les parties à des négociations », fait remarquer par ailleurs Arabi qui a salué le dynamisme de l’ancien envoyé spécial, Horst Koehler, qui a démissionné en mai 2019. Pour le Polisario, l’envoyé spécial doit être une personnalité « de renom », « honnête » et « totalement impartiale ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Diplomatie - Polisario - Sahara Occidental - Brahim Ghali

Aller plus loin

Le chef du Polisario devant la justice espagnole ?

Brahim Ghali, leader du Polisario actuellement hospitalisé à Logroño, devrait faire face à la justice espagnole. Le magistrat Santiago Pedraz Gomez, juge d’instruction de Madrid...

Le leader du Polisario, Brahim Ghali, hospitalisé d’urgence en Espagne

Le président de la «  République arabe sahraouie démocratique (RASD)  », Brahim Ghali, est hospitalisé en Espagne. Rassuré par certaines garanties obtenues par les autorités...

Affaire Brahim Ghali : le parti de l’Istiqlal dévoile sa position dans une lettre au parti populaire espagnol

Parallèlement aux différentes déclarations diplomatiques, le parti de l’Istiqlal a vivement critiqué auprès du parti populaire espagnol, la décision de l’Espagne d’accueillir le...

Le PP exige des explications sur «  l’entrée illégale  » de Brahim Ghali en Espagne

Après les incessantes demandes d’explications du Maroc sur l’accueil en Espagne de Brahim Ghali, chef des séparatistes du Polisario, c’est le tour du Parti populaire (PP,...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Quatre dirigeants du Polisario tués par un drone marocain

Au moins quatre dirigeants du front du Polisario ont été tués par un drone des Forces armées royales (FAR) dans la zone tampon.

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.