Recherche

Les jeunes Marocains se passionnent pour les émissions sur la criminalité

© Copyright : DR

29 avril 2015 - 14h30 - Société

Les émissions traitant de crimes figurent au top 10 des programmes les plus suivis par les Marocains sur les chaînes de télévision nationale. Ces programmes sont même très suivis par téléspectateurs âgés de 2 à 22 ans, d’après la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA).

L’épisode d’août 2013 d’"Akhtar Al moujrimine" (les plus dangereux criminels), de l’émission de reconstitution de crimes proposée par la chaîne de tévision 2M a réalisé par exemple un taux d’audience de 50%.

"Modawala" (consultation juridique), émission diffusée par Al Oula a réalisé un taux d’audience de 31% le 22 septembre 2013. Ces programmes à succès des chaînes de télévision du pôle public, suscitent l’indignation de milliers de citoyens qui ont informé l’instance de régulation du secteur audiovisuel et les médias concernés du danger que peuvent constituer ce genre de programmes.

Les ministères de la Justice, de la communication, la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), les ont également dénoncés dans des plaintes adressées à la HACA.

D’après des chiffres de Marocmétrie cités par la HACA, 24% des fans de l’émission "Akhtar Al moujrimine" sont âgés de 2 à 22 ans. Cette même tranche d’âge constitue 50% des amoureux de l’émission de reconstitution de crimes "Moudawala".

La HACA a appelé dans son rapport à la mise en œuvre de « commissions déontologiques dont la mission est le visionnement et l’évaluation de cette catégorie d’émissions, ainsi que leur diffusion à des plages horaires adaptées avec le changement des signalétiques d’âge sur l’écran qui passe de -12 ans à -16 ans pour les émissions de reconstitution de crimes ».

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact