Maroc : un escroc envoyé en prison

25 mars 2020 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les éléments de la police judiciaire du district de sûreté de Mediouna (Casablanca) ont procédé, lundi 23 mars, à l’arrestation d’un multirécidiviste âgé de 60 ans. Il serait impliqué dans une affaire de falsification de sceaux officiels et d’escroquerie.

Le suspect a été interpellé en flagrant délit d’escroquerie et d’usurpation d’identité, prétendant être le délégué d’une organisation caritative nationale alors qu’il tentait de demander au directeur d’un établissement d’enseignement privé de faire don d’une contribution financière, sous prétexte de la distribuer aux catégories sociales vulnérables qui sont soumises aux mesures de l’urgence sanitaire adoptées pour lutter contre l’épidémie du nouveau coronavirus, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

Les éléments de la police ont saisi la voiture du mis en cause, ainsi que deux faux timbres portant les sceaux de deux administrations publiques, une carte d’adhérent à une organisation caritative, et un registre comprenant une liste de noms et sceaux de 54 entreprises privées basées dans les villes de Casablanca, Rabat, Bouznika, Mohammedia et Temara, soupçonnées d’être victimes d’escroquerie de la part du prévenu.

En attendant de déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire et d’identifier les autres victimes éventuelles de ces actes criminels, le mis en cause a été placé en garde à vue.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Garde à vue - Escroquerie - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Casablanca : une notaire condamnée pour escroquerie

Une notaire a été condamnée par la cour d’appel de Casablanca à trois ans de prison ferme, pour abus de confiance et escroquerie. Outre cette affaire, elle est également...

Attention escroquerie !

Dans une démarche de prévention, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), sur son compte Twitter, sensibilise les citoyens à propos des différents types...

Ces articles devraient vous intéresser :

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Le Maroc prépare les aéroports de demain

Le Maroc prévoit de se doter d’un nouveau Schéma directeur aéroportuaire national à l’horizon 2045, le dernier élaboré en 2013 étant devenu obsolète.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Maroc : colère des gérants de salles de fêtes

Après l’impact de la pandémie de Covid-19 sur leurs activités, les propriétaires et gérants de salles de fêtes disent faire face aujourd’hui à une concurrence déloyale insupportable de certains individus proposant des salles informelles et des villas...