Israël affirme que le Maroc n’a jamais espionné Emmanuel Macron

30 juillet 2021 - 09h20 - Ecrit par : G.A

« NSO n’a pas pisté le téléphone du président Macron ». Ces propos émanent du ministre israélien de la Défense Benny Gantz, qui a assuré son homologue française Florence Parly, que le Maroc n’a jamais eu recours au logiciel israélien Pegasus contre le président Emmanuel Macron.

Benny Gantz s’est rendu mercredi à Paris pour faire quelques mises au point. Le ministre israélien de la Défense a réfuté les allégations selon lesquelles le président français Emmanuel Macron avait été la cible d’un logiciel de surveillance commercialisé par la société de cybersécurité israélienne NSO Group.

Au cours de la séance de travail qu’il a eue avec Florence Parly, Benny Gantz a été catégorique sur le fait que la technologie de NSO ait été utilisée pour un potentiel piratage des téléphones de Macron ou d’autres responsables français, selon Channel 13

Dans un communiqué, le ministère français de la Défense a indiqué que « Benny Gantz a noté que l’État d’Israël approuve l’exportation de cyberproduits exclusivement vers des entités gouvernementales, pour un usage licite et uniquement pour le but de prévenir et d’enquêter sur la criminalité et la lutte contre le terrorisme ».

Depuis l’éclatement du scandale, Rabat n’a cessé de contester son implication dans cette affaire d’espionnage. Pour les autorités marocaines, ces allégations sont de nature « à déstabiliser la relation diplomatique profonde entre le Maroc et la France ». Il y a quelques jours, Me Olivier a été chargé par Rabat d’attaquer Amnesty et Forbidden Stories pour diffamation devant le tribunal correctionnel de Paris.

De son côté, NSO Group a rejeté les conclusions de l’enquête controversée publiée la semaine dernière par un certain nombre de médias que le Maroc a d’ailleurs attaqué en justice à Paris pour diffamation. Pour le groupe israélien, ces accusations sont « destinées à salir l’ensemble de la cyber-industrie israélienne ».

À lire : Pegasus : « les attaques contre le Maroc visent sa stabilité » selon El Othmani

Au cours de leurs échanges, la ministre des Armées de France a expliqué à son homologue qu’il y a des « clarifications attendues aujourd’hui par la France et dont dépendent la confiance et le respect mutuel des deux pays ». Sur une liste de 50 000 numéros considérés comme des cibles potentielles du logiciel Pegasus, figurent les numéros de téléphone du président français et des principaux membres de son gouvernement.

À lire : Affaire Pegasus : quid des relations entre la France et le Maroc ?

Un comité a été mis en place en Israël pour examiner les activités de NSO, y compris le processus par lequel les licences d’exportation sont accordées. Au cours de sa visite à Paris, Benny Gantz a également échangé avec Bernard Emie, chef du service français de renseignement extérieur DGSE.

Tags : France - Israël - Espionnage - Plainte

Aller plus loin

Affaire Pegasus : quid des relations entre la France et le Maroc ?

Le Maroc vit des moments tendus avec l’Europe. Depuis la semaine dernière, il est accusé d’avoir espionné à l’aide du logiciel israélien Pegasus les téléphones du président français...

Pegasus : un ancien patron du renseignement français prend la défense du Maroc

Bernard Squarcini, ancien directeur du renseignement intérieur français affirme que « le Maroc n’a aucun intérêt à faire espionner Emmanuel Macron » à l’aide du logiciel israélien...

Pegasus : «  Amnesty et Forbidden stories ont dix jours pour fournir les preuves contre le Maroc  »

Accusé d’avoir mis sur écoute des personnalités et des journalistes étrangers, le Maroc engage l’avocat Olivier Baratelli, mandaté pour déposer une plainte contre Amnesty...

Pegasus : le Maroc joue la carte de la fermeté

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a réagi à la prétendue infiltration des téléphones de plusieurs...

Nous vous recommandons

La France retire le Maroc de la zone rouge, plus de quarantaine

La France a retiré le Maroc de la zone rouge « caractérisée par une circulation particulièrement active de l’épidémie de Covid-19 » pour le classer en zone orange. Les voyageurs en provenance du royaume ne seront plus soumis à une quarantaine à leur arrivée...

Le Maroc veut acquérir des patrouilleurs turcs

Le Maroc souhaiterait acquérir 10 patrouilleurs rapides ARES 35 FPB et de 5 bateaux de type ARES 80 SAT fabriqués en Turquie. Des discussions sont en cours entre les deux parties.

Harcèlement sexuel à Tanger : quatre mineurs arrêtés

Le principal suspect de la vidéo publiée sur les réseaux sociaux et dans laquelle on le voit harceler sexuellement une jeune fille, a été arrêté mercredi, par la police de la préfecture de Tanger.

Près de 71 % des Marocains sans banque

Les Marocains, dans leur grande majorité, sont réticents à l’usage du secteur financier formel. Une étude réalisée par la plateforme de recherche britannique « Merchant Machine » indique que 71 % d’entre eux n’ont pas de compte...

Un combattant marocain pro-Ukraine détenu par les Russes ?

Un Marocain engagé aux côtés des forces ukrainiennes serait détenu par l’armée russe. Le combattant aurait été capturé par les forces russes dans le Donbass, selon le journaliste russe Aleksandr Sladkov.

Priorité aux véhicules des MRE à la frontière avec Melilla

Parmi les voyageurs arrivant au Maroc depuis Melilla, le Maroc donne la priorité aux véhicules des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de l’Opération Marhaba.

Maroc : des compagnies d’assurance arnaquées

Des experts sont accusés d’être trempés dans la falsification de dossiers d’indemnisation d’accidents de la circulation suite à une enquête menée par plusieurs compagnies d’assurance.

Des Marocains condamnés pour trafic de drogues en Belgique

Douze individus dont des Marocains, membres d’un réseau de trafic de stupéfiants, ont été condamnés par le tribunal de première instance de Liège.

Le Maroc va acquérir le système antimissile aérien Patriot américain

Les États-Unis envisagent de vendre au Maroc la dernière version du système antimissile aérien Patriot. Le royaume est cité comme potentiel client avec deux autres pays européens.

Les chauffeurs de taxi d’Agadir se mettent à l’anglais

Désormais, les conducteurs de taxi d’Agadir doivent apprendre certaines langues étrangères. C’est le fruit d’une convention signée entre les Universités, le Conseil du tourisme et l’association des conducteurs de taxis de la capitale du...