Affaire Pegasus : quid des relations entre la France et le Maroc ?

29 juillet 2021 - 09h00 - Ecrit par : A.S

Le Maroc vit des moments tendus avec l’Europe. Depuis la semaine dernière, il est accusé d’avoir espionné à l’aide du logiciel israélien Pegasus les téléphones du président français Emmanuel Macron ainsi que ceux de plusieurs personnalités. Le royaume s’est déjà brouillé avec l’Allemagne sur la question du Sahara et avec l’Espagne après l’accueil de Brahim Ghali.

Le Maroc aurait espionné des téléphones portables du président Macron et de 15 ministres français à l’aide du logiciel israélien Pegasus, informe le journal français Le Monde. « Ces allégations d’espionnage, rendues publiques la semaine dernière dans le cadre d’une enquête menée par le réseau Forbidden Stories et 17 médias partenaires sur l’utilisation par les gouvernements du malware Pegasus créé par le groupe israélien NSO, ont fait monter la tension », fait observer le Financial Times qui rappelle que le Maroc est un allié important de la France dans la lutte contre l’islam radical.

À lire : Pegasus : vers une brouille diplomatique Maroc-France ?

La France a ouvert une enquête sur ces accusations d’espionnage et « le président prend le sujet très au sérieux et suit de très près l’enquête », a indiqué l’Elysée. Le Maroc, de son côté, rejette en bloc ces allégations. Par la voix de son ambassadeur à Paris, Chakib Benmoussa, il a demandé à Amnesty International d’apporter les preuves de ses accusations. « Dans cette histoire, le Maroc est une victime », a-t-il soutenu, dénonçant une « tentative de déstabilisation ».

S’il est vrai que les allégations d’espionnage viennent troubler les relations entre le Maroc et la France, il est aussi vrai que les deux pays chercheront à maîtriser les impacts de cette affaire sur la coopération sécuritaire, croit savoir la même source. « Les services de renseignement marocains sont très alertes et très efficaces. Ils ont beaucoup aidé la France à enquêter sur les attentats terroristes remontant jusqu’à l’attentat Madrid en 2005, ainsi qu’à maîtriser la menace islamiste en Europe », a déclaré un ancien diplomate français cité par la même source.

À lire : Pegasus : le Maroc porte plainte à Paris

Ces allégations interviennent à un moment « particulièrement dommageable pour le Maroc, compte tenu de ses crises diplomatiques avec l’Espagne et l’Allemagne », estime Riccardo Fabiani, directeur Afrique du Nord à International Crisis Group, cité par Financial Times. L’accueil de Brahim Ghali, le leader du Front Polisario en Espagne, a provoqué une grave crise diplomatique avec le Maroc, rappelle le quotidien britannique qui n’occulte pas la crise migratoire qui est survenue en mai avec l’arrivée massive de migrants à Ceuta. Le Maroc s’est aussi brouillé avec l’Allemagne après que celle-ci a refusé de reconnaître sa souveraineté sur le Sahara occidental comme l’ont fait les États-Unis sous Donald Trump, ajoute la même source.

Tags : Allemagne - France - Espagne - Coopération - Diplomatie - Ceuta (Sebta) - Sahara Occidental - Brahim Ghali

Aller plus loin

Pegasus : le Maroc porte plainte à Paris

Le Maroc a décidé de porter plainte pour diffamation à Paris contre Amnesty International et Forbidden Stories à l’origine des accusations d’espionnage contre le...

Pegasus : vers une brouille diplomatique Maroc-France ?

Le Maroc est accusé d’avoir ciblé les numéros de journalistes, de militants et de personnalités françaises, notamment le président Emmanuel Macron à l’aide du logiciel israélien...

Affaire Pegasus : Chakib Benmoussa dénonce une campagne de déstabilisation du Maroc

L’ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa, a pris la défense du royaume, pointé du doigt comme l’instigateur d’une surveillance généralisée de ses adversaires et...

Pegasus : un ancien patron du renseignement français prend la défense du Maroc

Bernard Squarcini, ancien directeur du renseignement intérieur français affirme que « le Maroc n’a aucun intérêt à faire espionner Emmanuel Macron » à l’aide du logiciel israélien...

Nous vous recommandons

«  Dôme de fer  » : l’accord de vente entre le Maroc et Israël bientôt signé

Annoncé en visite officielle au Maroc dans les tout prochains jours, le ministre israélien de la défense, Benny Gantz, pourrait conclure la vente au royaume du système anti-missile dénommé «  Dôme de fer ...

Plusieurs personnes arrêtées à Casablanca pour avoir mangé durant le ramadan

Plusieurs personnes ont été arrêtées dans un café à Casablanca pour avoir mangé durant le mois de ramadan.

Aziz Akhannouch convoqué au tribunal

Le tribunal de Youssoufia a convoqué le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch et Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale dans le cadre d’une affaire liée à l’assurance d’une élève, victime d’un accident dans son collège, Sultan Moulay El...

Service militaire : les MRE appelés à se faire recenser

La prochaine promotion du service militaire, ouvert également aux MRE, est prévue du 13 décembre au 10 février 2022, conformément aux instructions royales, fait savoir le ministère de l’Intérieur.

Les touristes français délaissent le Maroc pour l’Espagne

Les campings de la région de Murcia espèrent un afflux de touristes lors des vacances de Pâques, tant sur la côte de Carthagène, Mazarrón et Águilas qu’à l’intérieur de la région qui profite du désamour des touristes pour le Maroc cette saison...

Bruxelles : l’effroyable meurtre de Rachida, assassinée par son mari

Le 15 octobre dernier, les habitants de Zelik à Bruxelles ont été choqués par l’effroyable meurtre de Rachida, une femme d’origine marocaine âgée de 52 ans qui s’apprêtait à quitter son mari, Ali, 68 ans. Un homme violent qui la battait constamment. Rachida est...

Un Néerlandais armé et dangereux en cavale au Maroc ?

Christo Hütlers, un Néerlandais armé et dangereux, serait en cavale au Maroc. Une récompense de 10 000 euros est offerte pour retrouver cet homme qui figure parmi les fugitifs les plus recherchés d’Europe.

Un Marocain tué à l’arme blanche à Saint-Malo

Un Marocain de 37 ans a été tué d’un coup de couteau au thorax à Saint-Malo, le 14 août dernier. Une affaire de drogue serait à l’origine de ce meurtre.

Football : Elias Benali quitte le Maroc pour l’Algérie

L’attaquant de Elche CF, Elias Benali a décidé de tourner le dos à la sélection nationale marocaine de football pour rejoindre l’équipe d’Algérie.

Un MRE condamné à 20 ans de prison à Tétouan

Le beau-père de Théa, la petite fille de deux ans décédée en 2005 en Belgique, accusé du meurtre de celle-ci, a été condamné à 20 ans de prison au Maroc. Mounir Kiouh, d’origine marocaine, avait été déjà jugé en Belgique, mais avait fui au Maroc avant son procès...