Pegasus : le Maroc porte plainte à Paris

23 juillet 2021 - 12h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le Maroc a décidé de porter plainte pour diffamation à Paris contre Amnesty International et Forbidden Stories à l’origine des accusations d’espionnage contre le royaume.

Dans un communiqué, Olivier Baratelli, avocat du Maroc a annoncé que le royaume, accusé d’avoir eu recours au logiciel d’espionnage Pegasus, a décidé d’attaquer en diffamation Amnesty et Forbidden Stories devant le tribunal correctionnel de Paris, suite aux accusations d’espionnage. Dans ce sens, il a été mandaté par le Maroc et son ambassadeur en France, Chakib Benmoussa, pour délivrer deux citations directes en diffamation » contre Amnesty international et Forbidden Stories à l’origine des révélations sur les clients de ce logiciel conçu par la société israélienne NSO pour lutter contre le crime et le terrorisme.

À lire : Pegasus : ouverture d’une enquête au Maroc suite aux accusations d’espionnage

« L’État marocain entend immédiatement saisir la justice française, car il souhaite que toute la lumière soit faite sur les allégations mensongères de ces deux organisations qui avancent des éléments sans la moindre preuve concrète et démontrée », poursuit Olivier Baratelli. Selon l’avocat, « l’État marocain considère faire face à une nouvelle affaire de liste et que le passé a largement démontré qu’il était aisé de tirer des conclusions mensongères de telles pratiques ». Il déplore un « procès d’intention médiatique, infondé et visiblement créé de toutes pièces pour déstabiliser la relation diplomatique profonde entre le Maroc et la France ». Les services de renseignement marocains sont accusés d’avoir piraté notamment les numéros de 1000 Français dont celui de leur président Emmanuel Macron.

À lire : Affaire Pegasus : le Maroc rejette les accusations d’espionnage de journalistes

Des accusations que les autorités marocaines ont rejetées. Le Maroc « entend ne pas laisser impunis les multiples mensonges et les fake news propagés ces derniers jours ». Mercredi, la présidence du ministère public a donné des instructions écrites au procureur général du roi près la Cour d’appel de Rabat pour l’ouverture d’une enquête judiciaire sur ces fausses allégations et accusations et l’identification des parties à l’origine de leur publication.

Sujets associés : Paris - Droits et Justice - Amnesty international (AI) - Espionnage - Plainte

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Affaire Pegasus : Bourita et Laftit convoqués au parlement

Alors que le Maroc a ouvert une enquête judiciaire sur les accusations d’espionnage et porté plainte à Paris, le Parti authenticité et modernité (PAM) a convoqué deux ministres...

Pegasus : ouverture d’une enquête au Maroc suite aux accusations d’espionnage

Les accusations d’espionnage contre le Maroc donnent lieu à l’ouverture d’une enquête judiciaire sur de fausses allégations contenues dans des articles publiés par des journaux...

Pegasus : le Maroc saisit la justice espagnole

Accusé d’avoir espionné les téléphones portables de plusieurs journalistes espagnols à l’aide du logiciel israélien Pegasus, le Maroc a mandaté le cabinet d’avocats Ernesto...

Affaire Pegasus : « Trop facile » d’accuser le Maroc

« C’est trop facile » d’accuser le Maroc d’être à l’origine de l’espionnage d’Emmanuel Macron et de plusieurs personnalités politiques françaises grâce au logiciel israélien...

Nous vous recommandons

Paris

Achraf Hakimi, le nouveau leader du PSG

Achraf Hakimi est en grande forme depuis son retour de la coupe du monde au Qatar avec le Maroc. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG) l’a encore montré samedi lors du match face à Toulouse (2-1) en marquant un but et en offrant une passe...

Achraf Hakimi : « Le Real Madrid ne voulait pas autant parier sur moi »

À quelques heures du match contre le Real Madrid comptant pour la phase aller des huitièmes de finale de la Champion’s League, l’arrière droit du Paris Saint-Germain (PSG), Achraf Hakimi, a déclaré que son ancien club « n’avait jamais parié sur lui ».

Yvelines : ils blanchissaient l’argent du racket au Maroc

Huit individus comparaissent lundi 28 novembre devant le tribunal de Versailles notamment pour blanchiment de l’argent issu d’un racket de grande ampleur sur l’un des marchés les plus importants de la région parisienne, à Mantes-la-Jolie.

Un Marocain en instance de divorce marche sur Paris pour réclamer ses droits

Le Marocain Abdel Merzak, en instance de divorce depuis 2017, est parti de Fleurance à pied il y a deux semaines pour rejoindre Paris où il espère rencontrer le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, pour lui faire part de son problème. Il estime...

L’intérêt du PSG pour Achraf Hakimi fait jaser

Depuis qu’il est annoncé que l’international marocain Achraf Hakimi serait dans le viseur du Paris Saint-Germain (PSG), les spéculations vont bon train, certaines pour dire que le club ferait une bonne affaire, et d’autres pour insister sur le fait que...

Droits et Justice

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Mineurs marocains : l’ONU dénonce une violation du droit international

L’ONU a dénoncé dimanche le rapatriement au Maroc des mineurs marocains lancé vendredi par le ministère de l’Intérieur espagnol, soulignant que ces retours « violent le droit international ».

Espagne : un homme condamné pour agression raciste envers un Marocain

Le tribunal provincial des îles Baléares a condamné à sept mois de prison un homme pour avoir menacé à l’arme blanche, dans la municipalité d’Artà (Majorque), un Marocain qu’il a préalablement traité de « maure de merde ».

Nouvelles révélations sur le meurtre raciste de Younès en Espagne

L’ancien militaire espagnol, présumé auteur du meurtre raciste de Younes Bilal, le Marocain tué le 13 juin à Mazarron, aurait déclaré après son arrestation qu’« il y a une mafia des Maures et ils ne vont pas se moquer de moi ».

Grenade : un Marocain arrêté pour usage de faux en vue de l’obtention d’un permis de séjour

La police a arrêté à Grenade, dans le sud de l’Espagne, un Marocain de 30 ans en tant qu’auteur présumé d’un délit de faux et usage de faux. Il est accusé d’avoir obtenu frauduleusement une autorisation de séjour et de travail en fournissant divers...

Amnesty international (AI)

Pegasus : le Maroc porte plainte à Paris

Le Maroc a décidé de porter plainte pour diffamation à Paris contre Amnesty International et Forbidden Stories à l’origine des accusations d’espionnage contre le royaume.

Le Maroc accusé d’avoir espionné des journalistes marocains, algériens et français

Le Maroc a utilisé le logiciel Pegasus pour espionner des journalistes marocains, algériens et français. C’est ce que révèle une enquête menée par le Forbidden Stories et ses partenaires, dont Amnesty International.

La militante sahraouie Sultana Jaya rejoint les îles Canaries

La militante sahraouie, Sultana Jaya, est arrivée mercredi à l’aéroport de Gran Canaria, après plus d’un an et demi d’assignation à résidence à Boujdour par les autorités marocaines.

Maroc : des organisations de journalistes exigent la libération de Omar Radi et Slimane Raissouni

Réunis au sein du SNJ, du SNJ-CGT et de la CFDT-Journalistes, les journalistes marocains ont appelé en milieu de semaine à libération de deux confrères maintenus en détention préventive depuis près d’un an. Omar Radi et Slimane Raissouni, dans...

La réplique d’Amnesty jugé irrecevable par le Maroc

Sommé par le chef du gouvernement à fournir les preuves de ses allégations, Amnesty International peine à se justifier. Ses récentes déclarations servies en guise de justification n’ont également pas convaincu l’Exécutif, qui est toujours en attente"...

Espionnage

Pegasus : le Maroc réclame à nouveau des preuves à Amnesty International

Le Maroc revient à la charge pour réclamer à Amnesty International, des preuves et des arguments sur ses accusations, quant à la possession et l’utilisation malveillante du logiciel Pegasus contre des activistes de la société civile.

Israël affirme que le Maroc n’a jamais espionné Emmanuel Macron

« NSO n’a pas pisté le téléphone du président Macron ». Ces propos émanent du ministre israélien de la Défense Benny Gantz, qui a assuré son homologue française Florence Parly, que le Maroc n’a jamais eu recours au logiciel israélien Pegasus contre le...

Espagne : enquête après les accusations d’espionnage par le Maroc

Le Maroc aurait espionné de responsables espagnols, dont le président du gouvernement Pedro Sanchez, la ministre de la Défense, Margarita Robles, et l’ex-cheffe de la diplomatie espagnole Arancha González Laya, à l’aide du logiciel israélien Pegasus....

La cybercriminalité, une menace permanente sur le Maroc

Le Maroc est de plus en plus exposé à la cybercriminalité, qui peut faire des ravages et causer des dégâts colossaux. Les services sécuritaires ont fait de la lutte contre ce fléau du 21ᵉ siècle, une priorité.

Qatar : les supporters marocains obligés d’installer des espions sur leurs smartphones

Les Marocains qui se rendront au Qatar pour soutenir les Lions de l’Atlas à la Coupe du monde qui démarre ce 20 novembre, devront installer sur leurs smartphones l’application officielle de l’événement, Hayya, et l’application de suivi Covis, Ehteraz....

Plainte

Médine porte plainte contre Aurore Bergé qui l’a qualifié de « rappeur islamiste »

Le chanteur Médine a annoncé avoir déposé, mardi 23 février, une plainte pour diffamation au tribunal judiciaire de Paris contre la députée LREM, Aurore Bergé qui l’avait qualifié de « rappeur islamiste ». Il exige des excuses publiques de la part de...

Maroc : cinq PJDistes devant la Justice à Tétouan

Pour avoir incité des citoyens à prendre d’assaut le domaine public sans en avoir reçu l’autorisation, plusieurs membres et anciens conseillers communaux du Parti de la Justice et le développement (PJD) sont poursuivis par le tribunal de première...

PJD : la construction d’un siège luxueux dans un quartier huppé fait polémique

Les travaux de construction du siège du parti de la justice et du développement (PJD) ont été lancés le 1ᵉʳ janvier par son secrétaire général, Saad Eddine El Otmani. L’initiative est critiquée de part et d’autre, surtout qu’elle intervient à un moment...

Maroc : le milieu des Droits de l’Homme éclaboussé par un scandale sexuel

Les scandales sexuels quittent le milieu universitaire pour celui des droits de l’homme. Un ancien haut fonctionnaire de la Délégation interministérielle des droits de l’homme (DIDH) au Maroc devenu cadre supérieur du Conseil national des droits de...

Dispute autour de la paternité du Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde

La Fondation Esprit de Fès a publié un communiqué dans lequel elle a souligné qu’elle est la seule organisation responsable du festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde, et que la non tenue du festival depuis l’année dernière tient compte du...