Le Maroc, une exception en Afrique

15 avril 2020 - 09h00 - Economie - Ecrit par : G.A

La directrice du Trésor et des finances extérieures a déclaré que "le Maroc est le seul pays du continent africain à avoir des obligations notées "Investment Grade" sur le marché financier international.

Dans un entretien accordé au site Le360, elle a expliqué que c’est l’une des raisons pour lesquelles le royaume est "classé parmi les pays émergents ayant une bonne signature".

Malgré la situation qui prévaut au Maroc à cause de la crise sanitaire, l’agence de notation Standard and Poor’s a confirmé, le 3 avril dernier, la note “Investment grade” du Maroc, avec une perspective stable. Aux yeux de la directrice du Trésor, cette position du Maroc est un élément positif qui "présage d’un accueil favorable de la part des investisseurs internationaux en cas d’une éventuelle sortie du Trésor sur le marché financier international".

C’est aussi un avantage qui permettrait de négocier des conditions de financement intéressantes, malgré le contexte actuel marqué par la crise du covid-19. " Le niveau d’augmentation des coûts de financement est relatif et dépend du niveau de rating des émetteurs. Les investisseurs achètent et retiennent les bonnes signatures et affichent une grande aversion au papier risqué", explique la directrice du Trésor et des finances extérieures.

Pour Fouzia Zaaboul, le Maroc, à l’instar des émissions précédentes, "assure un suivi quotidien de l’évolution des conditions sur le marché financier international". L’intention est de pouvoir saisir les meilleures opportunités qui se présentent afin d’optimiser son coût de financement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Investissement - Distinction - Développement

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc va injecter 150 milliards de dirhams dans le Fonds Mohammed VI pour l’investissement

Lancé en 2020 sur instruction royale, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera renforcé pour le financement de certains grands projets, selon le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques...

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Les plus grands ports du monde se retrouvent à Tanger Med

Les dirigeants des plus grands ports du monde sont depuis mercredi à Tanger Med pour une réunion de travail de deux jours en vue de consolider les relations entre les plus grands hubs portuaires.

Bientôt l’ouverture par Israël d’une mission commerciale au Maroc

L’évolution des relations commerciales entre Rabat et Tel Aviv et l’engouement des investisseurs incitent Israël à ouvrir prochainement une mission commerciale au Maroc.

Les recommandations de la banque mondiale au Maroc

La banque mondiale a formulé quelques recommandations consignées dans son dernier rapport sur le climat et le développement (CCDR) du Maroc.

Maroc : voici les priorités du fonds Mohammed VI pour l’investissement

Pour réussir sa mission, le directeur général du Fonds Mohammed VI pour l’investissement, Mohamed Benchaâboun, a défini ses priorités et son mode de fonctionnement, qui ont été dévoilés lors de son premier Conseil d’administration.

Un milliardaire marocain a de grandes ambitions en Afrique

Le milliardaire américain d’origine marocaine Marc Lasry, président directeur général d’Avenue Capital Group, investit depuis une dizaine d’années dans le domaine du sport. Après avoir été copropriétaire de l’équipe de basketball des Milwaukee Bucks de...

Le Maroc va investir de plus de 13,4 MMDH dans le chemin de fer

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a prévu un investissement de plus de 13,4 milliards de DH durant la période 2023-2025.

Investissement privé au Maroc : la banque mondiale sonne l’alarme

L’investissement privé est en chute libre au Maroc. C’est du moins ce que révèle la banque mondiale dans son nouveau rapport de suivi de l’économie marocaine.