Le Maroc expulse une Espagnole du Sahara

21 février 2023 - 09h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

Les autorités marocaines ont expulsé Núria Bota, Espagnole originaire de Tarragone, qui s’était rendue à Dakhla dans le Sahara marocain pour y passer quelques jours.

L’institutrice et militante pro-sahraouie depuis douze ans, affirme avoir été surveillée par la police marocaine dès son arrivée à Dakhla dans le cadre d’un voyage personnel. Núria Bota a effectué plus de quinze visites dans les camps de réfugiés à Tindouf en Algérie, mais c’est bien la première fois qu’elle se rendait au Sahara marocain. Elle a fait le voyage en compagnie d’un ami.

« Nous voulions parler aux Sahraouis des territoires occupés, mais sans aucun objectif journalistique ou quoi que ce soit. Juste pour connaître leur statut », explique-t-elle à Diari de Tarragona. Après avoir visité la Mauritanie, elle est arrivée au Sahara où elle devait passer quelques jours à Dakhla avant de se rendre à Laâyoune. « A notre deuxième jour à Dakhla, nous avons déjà senti qu’on était surveillés. Cinq à sept personnes nous ont observés, suivis, pris en photo à distance et ont même dormi dans une voiture devant l’hôtel où nous logions », raconte Bota.

À lire : Le Maroc expulse un journaliste espagnol

La jeune femme a contacté par téléphone un de ses amis sahraouis pour lui demander si cette surveillance était normale envers les touristes. « Ce niveau de surveillance est inhabituel », lui a répondu l’ami, précisant que sans doute les autorités marocaines connaissent déjà son identité et son engagement pour la cause sahraouie. Bota et son compagnon ont été finalement arrêtés alors qu’ils se rendaient à Laâyoune. « Ils nous ont dit qu’ils nous expulsaient du pays et qu’ils allaient nous emmener à l’aéroport en voiture », confie-t-elle, ajoutant qu’elle et son ami ont été traités comme s’ils étaient des terroristes.

« Déjà à l’aéroport, ils nous ont fouillés, ils nous ont forcés à ouvrir nos valises, comme si nous mettions en danger tout l’avion… Si c’est ce que nous vivons, je ne peux même pas imaginer la répression que doivent subir les Sahraouis de la part du gouvernement marocain », indique Bota qui est l’une des promotrices du projet éducatif « Una Finestra al Món ».

Sujets associés : Espagne - Expulsion - Tarragone - Sahara Marocain

Aller plus loin

Le Maroc expulse des Espagnols

La police marocaine a expulsé ce samedi de l’aéroport de Laâyoune une délégation médico-légale qui est arrivée dans la ville de Boujdour, en provenance de Gran Canaria.

Le Maroc expulse deux Norvégiennes du Sahara

Les autorités marocaines ont expulsé lundi de Laâyoune, dans le Sud Maroc, deux Norvégiennes en visite dans la ville et qui prévoyaient de rencontrer des militants sahraouis.

Le Maroc expulse deux avocates espagnoles du Sahara

Les autorités marocaines ont expulsé du Sahara Lola Travieso et Inés Miranda, deux avocates espagnoles qui se sont rendues à Laâyoune depuis les îles Canaries pour une mission...

Le Maroc expulse un journaliste espagnol

Le photojournaliste espagnol, David Melero, a été expulsé du Maroc, après avoir essayé d’interviewer la militante sahraouie, Sultana Khaya.

Ces articles devraient vous intéresser :

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

La marque Lacoste présente ses excuses au Maroc

L’affaire des polos Lacostearborant une carte tronquée du Maroc, excluant ses provinces du sud, connaît un nouvel épisode. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a confirmé que les responsables de la célèbre marque française de...

Le Maroc déploie de grands moyens pour surveiller ses frontières

Le Maroc mobilise d’importantes ressources matérielles et humaines pour contrôler et surveiller ses frontières terrestres longues de 3 300 km et maritimes sur une distance de 3 500 km en plus de l’espace aérien.

La France expulse au Maroc le Gilet jaune Abdel Zahiri

L’activiste Abdel Zahiri a été expulsé de France la nuit dernière suite à une obligation de quitter le territoire. D’origine marocaine, il était connu pour son engagement dans le mouvement des Gilets jaunes.

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Rachid M’Barki sanctionné à cause du Sahara : Lahcen Haddad crie à l’indignation

La mise en retrait par BFMTV de son journaliste franco-marocain, Rachid M’Barki, à qui la chaîne française reproche d’avoir prononcé à l’antenne l’expression « Sahara marocain » a suscité une réaction de la part du parlementaire et ancien ministre...

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Josep Borrell « indésirable » à Rabat

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annulé une réunion prévue en septembre à Rabat avec le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Josep Borrell, la jugeant « inappropriée » après la récente...

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.