Le Maroc expulse deux avocates espagnoles du Sahara

4 juin 2023 - 10h30 - Espagne - Ecrit par : A.P

Les autorités marocaines ont expulsé du Sahara Lola Travieso et Inés Miranda, deux avocates espagnoles qui se sont rendues à Laâyoune depuis les îles Canaries pour une mission d’observation et de vérification du respect des droits humains de la population sahraouie.

Les deux avocates étaient en mission pour le Conseil général des avocats espagnols et l’Association internationale des juristes pour le Sahara occidental. Avant même l’atterrissage de l’avion à Laâyoune, l’hôtesse les avait déjà informées, mentionnant « leurs noms et prénoms », qu’elles ne pouvaient pas débarquer, confie Inés Miranda à El Español.

« Quand tous les passagers sont descendus et qu’on allait partir, la piste était pleine de policiers dont certains sont montés dans l’avion pour nous arrêter », ajoute-t-elle. Les deux avocates ont été renvoyées aux îles Canaries dans le même avion, alors que les autorités espagnoles et marocaines étaient informées de leur mission et de son objet, assure Miranda, soulignant avoir informé les ministères espagnols des Affaires étrangères, de l’Intérieur et de l’Égalité, le ministère marocain des Affaires étrangères et même les rapporteurs des Nations Unies.

À lire : Le Maroc expulse une Espagnole du Sahara

« Ils sont prêts à tout pour empêcher un regard comme celui des juristes, un regard critique sur ce qui se passe là-bas (au Sahara). Alors, ils ont mis en place un rideau de fer et il est impossible d’entrer », explique-t-elle. Les deux avocates espagnoles devraient rencontrer et échanger avec l’activiste Aminatou Haidar, ainsi qu’avec des organisations de défense des droits de l’homme, des groupes de femmes et des proches de prisonniers politiques sahraouis.

Miranda explique en outre que le Maroc ne peut pas les expulser du Sahara. « Il nous empêche d’entrer, mais il n’a pas compétence pour nous expulser, car l’administrateur (du Sahara), c’est l’Espagne et lui, une force d’occupation », précise-t-elle, rappelant avoir été déjà expulsée en 2021, alors qu’elle rendait visite à l’activiste sahraouie Sultana Khaya à Laâyoune. L’avocate dénonce « le silence et le mépris total » des autorités espagnoles dans cette situation.

Sujets associés : Espagne - Expulsion - Laayoune - Sahara Marocain

Aller plus loin

Le Maroc expulse une Espagnole du Sahara

Les autorités marocaines ont expulsé Núria Bota, Espagnole originaire de Tarragone, qui s’était rendue à Dakhla dans le Sahara marocain pour y passer quelques jours.

Le Maroc expulse un journaliste espagnol

Le photojournaliste espagnol, David Melero, a été expulsé du Maroc, après avoir essayé d’interviewer la militante sahraouie, Sultana Khaya.

Un ancien ambassadeur français critique le Maroc

Ambassadeur de la France à l’ONU de 2014 à 2019, Gérard Araud estime que le Maroc exerce une pression sur la France concernant le dossier du Sahara. Selon l’ancien responsable,...

Le Maroc expulse le Sahraoui Mohammed Salem Busaraia

Le Maroc a expulsé de Laâyoune Mohammed Salem Busaraia, 72 ans, membre historique du collectif sahraoui de Lanzarote et doyen de la presse sahraouie. Le « Docteur » avait...

Ces articles devraient vous intéresser :

Rachid M’Barki sanctionné à cause du Sahara : Lahcen Haddad crie à l’indignation

La mise en retrait par BFMTV de son journaliste franco-marocain, Rachid M’Barki, à qui la chaîne française reproche d’avoir prononcé à l’antenne l’expression « Sahara marocain » a suscité une réaction de la part du parlementaire et ancien ministre...

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...

Le roi Mohammed VI réitère sa main tendue à l’Algérie

Le roi Mohammed VI a tendu encore une fois la main à l’Algérie qui a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en août 2021 en raison notamment la question du Sahara.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

L’existence du monstre du Loch Ness confirmée par une découverte des fossiles au Sahara ?

Des scientifiques ont découvert des fossiles de petits plésiosaures, des reptiles marins à long cou de l’âge des dinosaures, dans un système fluvial vieux de 100 millions d’années dans le désert du Sahara marocain et jugent « plausible à certains...

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.