Maroc : la facture des importations s’envole

9 mars 2022 - 07h40 - Economie - Ecrit par : A.T

À fin janvier dernier, le Maroc a importé un volume de 805  000 tonnes de blé soit le double par rapport à un an auparavant, en raison de la faible production nationale.

Plus précisément, la facture des importations du blé a atteint environ 2,6 milliards de dirhams, contre 901 millions de dirhams en janvier de l’année dernière, indique l’office des Changes.

Cette hausse résulte de l’augmentation des prix des céréales sur le marché international. Le prix de la tonne de blé, bondissant fin janvier dernier à 3 238 dirhams, contre 2 669 dirhams il y a un an. Cela représente une augmentation de 21,3 %, précise la même source.

A lire : Hausse du prix du blé : le Maroc touché par le conflit russo-ukrainien

Au total, la valeur des produits alimentaires importés, dont le blé et l’orge, au cours du premier mois de l’année en cours s’est élevée à 6,8 milliards de dirhams, contre 4,3 milliards de dirhams, soit une hausse de 56,3 %.

S’agissant des produits énergétiques, les coûts à l’import se sont élevés à 7,9 milliards de dirhams durant la même période, contre 4,7 milliards de dirhams, un an auparavant soit une croissance de près de 67 %.

Au total, la valeur des importations marocaines à fin janvier a atteint 50,9 milliards de dirhams, contre 36,4 milliards de dirhams en 2021, soit une croissance estimée à 39,5, fait savoir l’office.

Sujets associés : Importations - Crise économique

Aller plus loin

Le Maroc va créer une réserve supplémentaire de blé

À l’heure où la guerre déclenchée en Ukraine par la Russie fait craindre une pénurie de blé dans le monde, le Maroc va créer une réserve supplémentaire de blé tendre et dur....

Maroc : importations en hausse, les exportations en baisse

Au premier semestre de l’année, les importations marocaines ont atteint 365,5 MMDH, en progression de 44,2% par rapport à la même période en 2021. En revanche, les exportations...

Hausse du prix du blé : le Maroc touché par le conflit russo-ukrainien

Alors que les missiles russes frappent l’Ukraine, les experts préviennent que l’impact du conflit ne manquera pas de se répercuter sur tous les pays africains, dont le Maroc.

Hausse des prix : l’économie marocaine mise à rude épreuve

Face à la hausse des cours mondiaux, notamment le pétrole, le gaz et les denrées alimentaires, l’économie marocaine est mise à rude épreuve. Le gouvernement devra revoir ses...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : faire du thé à la menthe coûtera plus cher

Les prix du thé vert sont restés stables au Maroc, malgré la volatilité des cours internationaux des matières premières. Mais jusqu’à quand cette stabilité sera-t-elle maintenue ?

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.

Forte croissance des bénéfices des banques marocaines en 2021

À fin 2021, les banques marocaines ont poursuivi leur solide croissance, en dépit de la conjoncture internationale défavorable. Elles ont enregistré au titre de cette année, une hausse 76,4 % de profits, après une contraction observée en 2020, selon le...

Maroc : hausse du déficit commercial en 2021

Sur l’ensemble de l’année 2021, les échanges commerciaux du Maroc ont connu un important rebond, marqués par une hausse du déficit commercial à 15,5 %, selon Bank Al-Maghrib.

Maroc : une baisse des taxes sur les médicaments prévue en 2023

Afin de permettre aux Marocains d’avoir accès aux services de santé, le gouvernement envisage de revoir la fiscalité sur les médicaments et produits de santé. Des mécanismes sont en cours d’élaboration pour réduire la TVA sur l’importation de ces...

Crise céréalière : les producteurs français pour combler les besoins du Maroc

La production céréalière est en forte baisse en raison de la sécheresse. Une opportunité vite saisie par les producteurs français qui disent être prêts à combler le déficit sur le marché marocain.

Bonne nouvelle pour les MRE : Importations de meubles usagés désormais libres

Le ministère marocain de l’Industrie et du commerce vient de lever les restrictions à l’importation par les Marcains résidant à l’étranger des meubles en bois, des tapis et autres articles électroménagers usagés.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Engrais : l’Europe mise sur le Maroc

Face à la flambée des prix des matières premières liée à la crise à la guerre en Ukraine, l’Europe envisage d’augmenter ses importations d’engrais au Maroc. 40 % des importations européennes de phosphate provenaient du royaume.

Aïd Al Adha au Maroc : les éleveurs redoutent les importations de moutons

À moins de deux mois de l’Aïd Al Adha, de grosses incertitudes subsistent quant à la disponibilité et au prix du mouton, bête la plus prisée par les Marocains pour cette fête. Cette année, le Maroc veut importer des moutons, une décision qui ne plaît...