Hausse du prix du blé : le Maroc touché par le conflit russo-ukrainien

26 février 2022 - 22h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Alors que les missiles russes frappent l’Ukraine, les experts préviennent que l’impact du conflit ne manquera pas de se répercuter sur tous les pays africains, dont le Maroc.

La guerre en Ukraine pourrait encore faire grimper les prix des denrées de base, dont le blé. L’Afrique importe deux tiers du blé qu’elle consomme de Russie et d’Ukraine, respectivement 3ᵉ et 8ᵉ producteurs mondiaux.

Selon les chiffres de la FAO, les gros clients de ces deux pays sont l’Égypte, le Soudan, le Nigeria, la Tanzanie, l’Algérie, le Kenya et l’Afrique du Sud, qui se fournissent majoritairement à Moscou et à Kiev. Le Maroc, la Tunisie, l’Éthiopie sont aussi des gros importateurs, mais eux ont diversifié leurs fournisseurs.

A lire : Hausse des prix : l’économie marocaine mise à rude épreuve

En raison de la guerre, le prix de la tonne du blé a déjà augmenté de 15 dollars en janvier. Cette inflation devrait se poursuivre jusqu’à 30 % si la tension perdure, souligne la même source.

Par ailleurs, la guerre en cours pourrait aussi affecter les chaînes d’approvisionnement et augmenter le coût des importations d’autres produits. On ne sait pas non plus quel effet les sanctions imposées par les États-Unis et leurs alliés à la Russie auront sur les relations commerciales entre l’Afrique et la Russie.

Sujets associés : Russie - Importations - Ukraine - Guerre

Aller plus loin

Hausse des prix : l’économie marocaine mise à rude épreuve

Face à la hausse des cours mondiaux, notamment le pétrole, le gaz et les denrées alimentaires, l’économie marocaine est mise à rude épreuve. Le gouvernement devra revoir ses...

Guerre en Ukraine : quel impact pour l’économie marocaine ?

Le Maroc devrait inévitablement ressentir l’impact du conflit entre deux de ses partenaires commerciaux importants que sont la Russie et l’Ukraine. Les mesures immédiates prises...

Maroc : la facture des importations s’envole

À fin janvier dernier, le Maroc a importé un volume de 805  000 tonnes de blé soit le double par rapport à un an auparavant, en raison de la faible production nationale.

Maroc : la FAO explique la flambée du prix du pain

La flambée du prix du pain au Maroc serait la conséquence directe de la conjoncture des marchés mondiaux selon les experts de la FAO. Voici quelques explications.

Ces articles devraient vous intéresser :

Aïd Al Adha au Maroc : les éleveurs redoutent les importations de moutons

À moins de deux mois de l’Aïd Al Adha, de grosses incertitudes subsistent quant à la disponibilité et au prix du mouton, bête la plus prisée par les Marocains pour cette fête. Cette année, le Maroc veut importer des moutons, une décision qui ne plaît...

Maroc : importations en hausse, les exportations en baisse

Au premier semestre de l’année, les importations marocaines ont atteint 365,5 MMDH, en progression de 44,2% par rapport à la même période en 2021. En revanche, les exportations ont montré des signes de ralentissement s’établissant à 215 MMDH contre...

Le Maroc dispose d’un stock de blé de six mois

Le stock de blé du Maroc s’élève à six mois, selon le gouvernement, en réponse aux craintes de coupures d’approvisionnement et de hausses de prix liés au conflit russo-ukrainienne associé à la sécheresse qui touche le pays.

Le prix des lentilles s’envole au Maroc

Le prix des lentilles a considérablement augmenté au Maroc, atteignant 32 dirhams le kilo chez les détaillants, contre 25 dirhams pour les lentilles importées.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Au Maroc, la pénurie fait chuter les ventes de voitures

Au Maroc, les ventes de voitures ont chuté à fin août en raison notamment du manque de disponibilité des modèles.

Importations de céréales : la facture s’alourdit pour le Maroc

À l’instar de plusieurs pays de par le monde, le Maroc souffre également de l’augmentation des prix des denrées alimentaires causée par la guerre entre la Russie et l’Ukraine. À fin mai dernier, le pays a dépensé 15,8 MMDH pour son approvisionnement en...

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Les Marocains de France battent des records de transfert

Les Marocains du monde ont transféré au Maroc près de 115,15 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2023, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période de 2022 (110,72 MMDH), révèle l’Office des changes.