Maroc : le gouvernement coupe dans les dépenses publiques

24 mars 2022 - 17h20 - Economie - Ecrit par : A.T

Réduire les dépenses publiques et concentrer l’essentiel des actions sectorielles aux priorités en vue de faire face à la conjoncture économique. Telle est la consigne donnée par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch aux ministres, administrations et établissements publics.

Les différents départements ministériels sont ainsi appelés à élaborer des propositions de programmation budgétaire triennale (PBT) 2023-2025, assorties des objectifs et des indicateurs de performance, en prenant en compte cette mesure, indique une circulaire signée de Akhannouch.

Ainsi, il est recommandé de supprimer les dépenses non indispensables, comme les dépenses de transport ou de déplacement, la gestion du parc automobile, la location et l’ameublement des sièges, l’aménagement des locaux, les déplacements à l’étranger, les réceptions, les cérémonies, les colloques et les conférences, ceci, en garantissant la continuité et le bon fonctionnement des services publics.

A lire : Hausse du prix du blé : remise en cause du modèle économique marocain ?

Il s’agit aussi de la rationalisation des dépenses liées aux études et de soumettre les appels d’offres les concernant à une autorisation préalable du chef du gouvernement. Ces études devraient être effectuées par les services des départements concernés.

Toutefois, cette batterie de mesures prises par le chef du gouvernement ne concerne pas les projets d’investissement en cours de réalisation, surtout ceux pour lesquels des conventions ont été signées devant le roi Mohammed VI et les projets financés par des partenaires internationaux, précise la note.

Sujets associés : Aziz Akhannouch - Crise économique

Aller plus loin

Hausse du prix du blé : le Maroc touché par le conflit russo-ukrainien

Alors que les missiles russes frappent l’Ukraine, les experts préviennent que l’impact du conflit ne manquera pas de se répercuter sur tous les pays africains, dont le Maroc.

Les nouveaux élus régionaux appelés à rationaliser les dépenses

Les nouveaux walis et gouverneurs doivent rationaliser les dépenses imposées par la crise sanitaire et respecter les dispositions juridiques et réglementaire en vigueur. Ceux-ci...

Maroc : explosion des dépenses en lien avec la caisse de compensation

Les dépenses liées à la caisse de compensation ont connu une forte augmentation à fin août 2022. Une mesure prise par l’État pour amortir la crise.

Hausse des prix : l’économie marocaine mise à rude épreuve

Face à la hausse des cours mondiaux, notamment le pétrole, le gaz et les denrées alimentaires, l’économie marocaine est mise à rude épreuve. Le gouvernement devra revoir ses...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une aide directe aux veuves

Le Conseil de gouvernement, présidé par le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch, se réunira jeudi 6 avril pour examiner plusieurs projets de décrets, selon un communiqué du département du Chef du gouvernement publié lundi.

L’Aïd al-adha sera-t-il célébré cette année au Maroc ? Akhannouch répond

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a confirmé que l’Aïd Al-Adha aura bien lieu au Maroc cette année. S’exprimant devant la Chambre des représentants lors de la session mensuelle dédiée à la politique générale de l’Exécutif, il a déclaré : « La...

Maroc : l’état d’urgence sanitaire sera-t-il à nouveau prorogé ?

Au menu du prochain Conseil de gouvernement qui se tiendra jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, plusieurs sujets seront abordés dont l’examen du projet de décret relatif à la prorogation de la durée de l’état d’urgence...

Aziz Akhannouch a perdu 200 millions de dollars en 7 mois

La crise touche également les milliardaires. Le Chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, l’une des plus grandes fortunes du pays, a perdu quelque 200 millions de dollars en 7 mois.

Le tourisme au Maroc : une nouvelle feuille de route ambitieuse pour 2023-2026

Le Chef du Gouvernement marocain a présidé une cérémonie de signature pour le déploiement d’une feuille de route stratégique pour le tourisme 2023-2026. Celle-ci a pour objectif d’attirer 17,5 millions de touristes, d’atteindre 120 milliards de...

Maroc : une commission mise en place pour la gestion de l’approvisionnement en eau potable

La question liée à la gestion de l’approvisionnement en eau potable a fait l’objet d’une réunion présidée par le Chef du Gouvernement, Aziz Akhannouch.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Loi de finances 2023 : Akhannouch demande aux ministres de réduire les dépenses

Le chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, a demandé aux ministres de réduire les dépenses de fonctionnement de leurs départements et de faire des économies sur leurs déplacements (en avion et voitures de fonction).

Le Maroc contraint de s’adapter aux nouvelles exigences des touristes

Le gouvernement marocain s’active à renforcer les capacités des acteurs du secteur du tourisme pour suivre les tendances et les évolutions mondiales et s’adapter aux nouvelles exigences des touristes.

Le FMI confirme l’éligibilité du Maroc à une ligne de crédit

Le Maroc a entamé des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI) sur une nouvelle ligne de précaution et de liquidité (LPL), a annoncé, vendredi, le représentant de l’institution financière au royaume, Roberto Cardarelli.