Loi de finances 2023 : Akhannouch demande aux ministres de réduire les dépenses

10 août 2022 - 16h20 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, a demandé aux ministres de réduire les dépenses de fonctionnement de leurs départements et de faire des économies sur leurs déplacements (en avion et voitures de fonction).

Dans une circulaire adressée aux ministres dans le cadre de la préparation du projet de loi de finances 2023, Aziz Akhannouch a appelé les ministres à rationaliser les dépenses de leurs départements respectifs, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia.

À lire : Maroc : le gouvernement coupe dans les dépenses publiques

La note recommande aux ministres de limiter leurs propositions budgétaires aux besoins nécessaires pour assurer la poursuite ou la mise en œuvre des chantiers et réformes engagés et une meilleure qualité du service public aux citoyens. Elle souligne également la nécessité d’optimiser l’utilisation des ressources humaines disponibles et suggère leur répartition équilibrée aux niveaux central et régional.

À lire : Les nouveaux élus régionaux appelés à rationaliser les dépenses

Le document exhorte aussi les ministres à réduire les frais de déplacement à l’intérieur et à l’extérieur du pays et à éviter l’organisation de réceptions, conférences, séminaires et études. De même, il appelle à une rationalisation de l’utilisation de l’eau et de l’énergie électrique, ainsi qu’à une réduction des dépenses liées à l’achat de voitures et à la construction et l’équipement de bureaux administratifs.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Aziz Akhannouch - Loi de finances (PLF 2024 Maroc)

Aller plus loin

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la...

Maroc : explosion des dépenses en lien avec la caisse de compensation

Les dépenses liées à la caisse de compensation ont connu une forte augmentation à fin août 2022. Une mesure prise par l’État pour amortir la crise.

Loi de finances 2022 : voici les recommandations du patronat

Le patronat marocain vient de présenter ses recommandations dans le cadre du projet de loi de finances pour 2022, actuellement en examen au parlement.

Standard & Poor’s : le Maroc conserve sa note avec perspective stable

S&P Global Ratings a annoncé le maintien de ses notes BB+ attribuées aux émissions souveraines à long terme du Maroc, avec des perspectives stables.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

L’Espagne « humiliée » par le Maroc, selon José Maria Aznar

L’ancien président du gouvernement espagnol, José María Aznar, a déploré jeudi à Séville le fait que Mohammed VI n’ait pas reçu Pedro Sanchez à son arrivée à Rabat, considérant cet acte du Maroc comme une « humiliation ».

Maroc : 3,7 milliards de dirhams de subventions au secteur agricole

Le gouvernement maintient son soutien au secteur agricole. Cette année, 3,7 milliards de dirhams de subventions seront affectés au secteur, pour un investissement global de 7,4 milliards de dirhams.

Le Maroc contraint de s’adapter aux nouvelles exigences des touristes

Le gouvernement marocain s’active à renforcer les capacités des acteurs du secteur du tourisme pour suivre les tendances et les évolutions mondiales et s’adapter aux nouvelles exigences des touristes.

La majorité des avocats marocains ne payent pas d’impôts

Face à la polémique liée à l’imposition des avocats, annoncée dans le PLF 2023, le gouvernement a dévoilé des chiffres inquiétants sur l’évasion fiscale constatée au sein de cette profession libérale.

Fonctionnaires marocains : une décennie de croissance salariale

Entre 2012 et 2022, le salaire moyen dans la fonction publique marocaine a connu une hausse de 15,1 %, selon le ministère de l’Économie et des finances.

Maroc : le gouvernement prévoit une aide au logement

Le gouvernement prévoit dans le budget 2023 la mise en place d’une aide pour le soutien au logement au profit des acquéreurs éligibles.

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.

On reparle encore d’un impôt sur la fortune au Maroc

L’impôt sur la fortune pourrait être instauré dans le projet de loi de finances 2023 (PLF2023) actuellement en cours de finalisation par le gouvernement. Il devrait contribuer à renflouer les caisses de l’État en ces temps de crise.

Budget record pour l’armée marocaine

Le Maroc va allouer près de 12,1 milliards de dollars au ministère de la Défense en 2024. Ce montant servira entre autres à l’acquisition d’armes et d’équipements militaires.