Loi de finances 2022 : voici les recommandations du patronat

13 octobre 2021 - 13h00 - Economie - Ecrit par : A.T

Le patronat marocain vient de présenter ses recommandations dans le cadre du projet de loi de finances pour 2022, actuellement en examen au parlement.

Ces orientations portent globalement sur la préservation de la compétitivité des entreprises, leur équilibre dans les trésoreries et le renforcement des mécanismes de confiance entre l’administration et le contribuable, fait savoir la confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) dans un communiqué.

Dans ses propositions, la CGEM a exhorté les élus à mobiliser des recettes pour le financement des politiques et des investissements publics, mais également à agir sur la fiscalité en faveur de la solidarité, de l’innovation, de la compétitivité et de la durabilité, pour faire face aux défis liés à la relance économique post-Covid et aux ambitions du Nouveau Modèle de Développement.

À cet effet, le patronat a recommandé l’initiation de la baisse du taux de l’IS pour atteindre le niveau internationalement admis ; la réduction de la cotisation minimale «  en vue de sa suppression dans les 5 ans  » ; la réforme des taxes locales ; la généralisation d’une TVA à 10 % sur les équipements solaires ainsi que la mise en place d’un crédit d’impôt R&D ciblé.

A lire : Projet de lois de finances 2022 : voici les secteurs prioritaires

Le but des propositions est de garantir l’équilibre financier des entreprises tout en maintenant leurs capacités de financement, et ce, en accélérant la réforme de la TVA.

S’agissant du tissu productif, le patronat a suggéré de continuer à soutenir l’investissement à travers le renforcement de la commande publique en maintenant les budgets alloués et l’encouragement du «  made in Morocco  ».

Sujets associés : Croissance économique - Compétitivité - Ministère de l’Economie et des Finances - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Le roi Mohammed VI préside un conseil des ministres

Une session du Conseil des ministres se tient ce dimanche au palais royal de Fès. Elle est consacrée à l’étude du Projet de loi de finances (PLF) 2022.

Maroc : quel est le budget du palais royal pour 2022 ?

Le budget du palais royal s’élève 543 millions de dirhams, selon le projet de loi de finances 2022 adopté lundi dernier par le gouvernement. Ce même montant était alloué à...

Loi de finances 2023 : Akhannouch demande aux ministres de réduire les dépenses

Le chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, a demandé aux ministres de réduire les dépenses de fonctionnement de leurs départements et de faire des économies sur leurs...

PLF 2022 : voici les amendements approuvés

Les différentes dispositions contenues dans le Projet de loi de finances 2022 ont été entièrement validées mardi, par la commission des Finances au parlement, qui y a intégré...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc va recourir au FMI pour renforcer ses réserves de change

Face à la détérioration de sa position extérieure, le Maroc sollicitera le soutien du Fonds monétaire international (FMI) pour renforcer ses réserves de change, selon Fitch Solutions.

Augmentation de la pension rentraite des Marocains

Les travailleurs du secteur privé pourraient se retrouver avec 100 DH de plus sur leurs pensions de retraite. Le gouvernement étudie sérieusement sa faisabilité actuellement.

Séisme : l’économie marocaine touchée en plein cœur

Le puissant séisme qui a touché le Maroc dans la nuit du vendredi 8 septembre, n’a pas causé que des dégâts humains et matériels. Il affecte durement l’économie du royaume, en plein essor depuis une dizaine d’années.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Les banques marocaines ont résisté à la crise sanitaire

Les banques marocaines ont été résilientes pendant la crise sanitaire liée au Covid-19, selon un rapport de la Banque centrale du royaume.

Nouvelle fiche sanitaire pour entrer au Maroc

Tous les voyageurs souhaitant accéder au territoire marocain devront désormais remplir les mêmes conditions. Qu’importe le moyen de transport, la fiche sanitaire du pays a été actualisée, simplifiée et uniformisée.

Fitch Ratings note l’économie marocaine

Fitch Ratings, agence américaine de notation, a confirmé la note de défaut de l’émetteur à long terme du Maroc en devises étrangères (IDR) à ‘BB+’ avec perspectives stables.

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.

Maroc : forte hausse des recettes touristiques

À fin mai dernier, les recettes de l’activité touristique se sont établies à 20 milliards de dirhams, en progression de 173,1 % par rapport à la même période un an plus tôt.