Le Maroc face à l’impossible recouvrement des amendes

8 juillet 2024 - 13h30 - Maroc - Ecrit par : P. A

Fouzi Lekjaa, le ministre délégué chargé du Budget, a déclaré vendredi que le montant des amendes pour trafic de drogues et autres délits, en attente de recouvrement par l’administration des douanes, est estimé à 800 milliards de dirhams.

En réponse aux critiques des groupes d’opposition lors du débat sur le projet de loi de règlement pour l’exécution du budget 2022 à la Commission de contrôle financier de la Chambre des représentants, Lekjaa a reconnu la difficulté pour l’État de recouvrer ces 800 milliards de dirhams représentant des amendes à payer à l’administration des douanes par des criminels condamnés par les tribunaux pour trafic de drogues.

Le ministre du Budget a critiqué la lenteur de l’administration à recouvrer ces créances, assurant être en discussion avec Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice, Mohamed Abdennabaoui, président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, et Zineb El Adaoui, présidente de la Cour des comptes pour que ces montants soient récupérés dans les meilleurs délais.

À lire : Maroc : l’évasion fiscale fait perdre au Royaume 3,1% du PIB national

Une fois la condamnation prononcée et les criminels envoyés en prison, ces derniers ne paient plus l’amende qui leur a été fixée, alors qu’elle est déjà enregistrée au titre des créances, explique Lekjaa, précisant que la Cour des comptes n’a réussi à recouvrer que 0,2 % des créances, soit environ 11,63 millions de dirhams. Un montant qu’il juge très faible.

Aussi, ces amendes judiciaires sont-elles disproportionnées par rapport à la capacité des condamnés, considérés comme des insolvables, a poursuivi le membre du gouvernement qui a réaffirmé sa détermination à lutter contre les contribuables, notamment les entreprises, qui usent de manœuvres frauduleuses pour ne pas payer leurs impôts.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Fouzi Lekjaa - Ministère de l’Economie et des Finances - Budget

Aller plus loin

Maroc : l’évasion fiscale fait perdre au Royaume 3,1% du PIB national

Chaque année, le Maroc perd plus de 521 millions de dollars à cause de l’évasion fiscale. Le rapport de l’Alliance mondiale pour la justice fiscale intitulé «  Justice fiscale :...

La corruption fait perdre au Maroc, annuellement, 5% de son PIB

Les nombreux efforts engagés par le Maroc depuis des décennies pour lutter contre la corruption ne semblent pas porter leurs fruits. Lancée en 2015 et mise en œuvre l’année...

Maroc : comment des consultants échappent à l’impôt

Au Maroc, des ingénieurs et autres consultants en informatique ont trouvé la formule pour échapper au fisc. Ils proposent de manière informelle leurs services aux grandes...

Corruption : la très chère facture pour le Maroc

Le Maroc paye un lourd tribut chaque année en matière de corruption. D’après l’association marocaine pour la protection des biens publics, le royaume perd 50 milliards de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc face à l’impossible recouvrement des amendes

Fouzi Lekjaa, le ministre délégué chargé du Budget, a déclaré vendredi que le montant des amendes pour trafic de drogues et autres délits, en attente de recouvrement par l’administration des douanes, est estimé à 800 milliards de dirhams.

Maroc : la réforme des retraites divise

La réforme des retraites donne du fil à retordre à l’Exécutif marocain. De leur côté, les syndicats s’inquiètent de sa mise œuvre dans un contexte économique marqué par l’inflation, exprimant des craintes quant à l’avenir des retraités.

Maroc : vers une réduction de la TVA sur certains produits

Une réduction de la TVA sur certains produits de base est actuellement à l’étude par le gouvernement. Objectif : tenter de faire baisser la facture des ménages.

Maroc : investissements publics records en 2024

L’investissement public au Maroc devrait s’élever à 335 milliards de dirhams (MMDH) l’année prochaine, d’après la note de présentation du Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un effort qui contribuera à améliorer les conditions de vie des populations.

Maroc : versement imminent des aides pour les victimes du séisme

Fouzi Lekjaa, ministre délégué chargé du Budget, a annoncé à Rabat le versement imminent des aides d’urgence pour les familles affectées par le séisme d’Al Haouz. Ces aides, qui s’élèveront à 30 000 dirhams par famille sur 12 mois, seront versées dès...

Maroc : des sociétés écrans créées pour échapper au fisc

La Direction générale des impôts a découvert que plusieurs sociétés installées dans les provinces du sud, créent des « sociétés écran » pour exercer leurs activités commerciales en dehors de cette région. Une évasion fiscale qui ne dit pas son nom.

CHAN 2023 : Fouzi Lekjaa déplore la non-participation du Maroc

Le feuilleton autour de la participation du Maroc au championnat d’Afrique des nations (CHAN) est finalement terminé.La compétition a démarré vendredi en Algérie sans la présence de la sélection marocaine, double tenante du titre. Une situation «...

Fouzi Lekjaâ répond à l’Algérie

Le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaa, a vigoureusement rejeté les accusations portant sur son implication dans la désignation des arbitres pour les compétitions africaines, pointant du doigt, sans la nommer,...

L’avenir de Walid Regragui se décidera la semaine prochaine

Fouzi Lekjaâ, président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) et Walid Regragui, sélectionneur de l’équipe du Maroc discuteront de la participation décevante des Lions de l’Atlas à la 34è édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN)...

Coupe du monde 2030 : ce que prévoit le Maroc

Dans le cadre d’une candidature commune entre le Maroc, l’Espagne et le Portugal à la Coupe du monde 2030, le président du comité de candidature marocain, Faouzi Lekjaa, a exposé la vision du Royaume pour moderniser ses installations sportives et...