Les nouveaux élus régionaux appelés à rationaliser les dépenses

23 septembre 2021 - 22h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

Les nouveaux walis et gouverneurs doivent rationaliser les dépenses imposées par la crise sanitaire et respecter les dispositions juridiques et réglementaire en vigueur. Ceux-ci sont invités à limiter leurs dépenses au strict nécessaire.

Cette orientation du ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit adressée dans une circulaire aux élus, vient plonger les nouveaux maitres des collectivités territoriales dans la lourde mission qui les attend, rapporte le quotidien Assabah.

À cet effet, souligne la note, ils sont invités à préparer les budgets des communes et à déployer tous les efforts pour mettre en œuvre le plan de relance de l’économie nationale, en tenant compte de l’application de la nouvelle loi sur les taxes locales pour améliorer les recettes des conseils communaux.

Pour ce faire, le ministre a demandé aux autorités locales d’accompagner les ordonnateurs dans l’élaboration des budgets, en coordination avec les services régionaux de la trésorerie générale.

A lire : Maroc : une réforme fiscale pour mettre fin à la fraude

S’agissant des investissements, la circulaire appelle à donner la priorité aux projets en cours de réalisation ou à ceux qui ont fait l’objet de conventions avec des établissements, aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale.

Afin d’augmenter les recettes, le ministre de l’Intérieur a insisté sur la nécessité d’appliquer la nouvelle loi sur les impôts, d’élargir l’assiette fiscale et d’améliorer le recouvrement des taxes locales, souligne la note.

Sujets associés : Investissement - Budget - Abdelouafi Laftit - Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Aller plus loin

À cause du Covid-19 : sale temps pour les finances publiques marocaines

En raison de la propagation de la pandémie et de la lenteur de la reprise, les finances publiques du Maroc se portent mal. À fin octobre, le royaume accuse un déficit...

Le gouvernement appelle à rationaliser les dépenses des communes

La pandémie du coronavirus a fortement impacté les recettes fiscales. À ce titre, le ministère de l’Intérieur a invité les walis, gouverneurs et présidents communaux à contrôler...

Maroc : l’Etat garantit 50 milliards de dirhams de crédits pour la relance de l’économie

Au 4 décembre 2020, près de 50 milliards de dirhams ont été mobilisés au titre des crédits garantis, dans le cadre du plan de relance de l’économie nationale. C’est le ministre...

Maroc : explosion des dépenses en lien avec la caisse de compensation

Les dépenses liées à la caisse de compensation ont connu une forte augmentation à fin août 2022. Une mesure prise par l’État pour amortir la crise.

Ces articles devraient vous intéresser :

La viande consommée par les Marocains dangereuse pour la santé ? un ministre répond

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a assuré du bon état des abattoirs et de la qualité de la viande qui en est issue. Ceci, en réaction aux propos d’un conseiller parlementaire qui a dénoncé l’absence de maintenance des équipements et de...

Le Maroc va investir de plus de 13,4 MMDH dans le chemin de fer

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a prévu un investissement de plus de 13,4 milliards de DH durant la période 2023-2025.

Un milliardaire marocain a de grandes ambitions en Afrique

Le milliardaire américain d’origine marocaine Marc Lasry, président directeur général d’Avenue Capital Group, investit depuis une dizaine d’années dans le domaine du sport. Après avoir été copropriétaire de l’équipe de basketball des Milwaukee Bucks de...

Soufiane Hamaini veut construire un hôtel 4 étoiles à Dakhla

L’ex-champion du monde de Kitesurf, Soufiane Hamaini, projette de construire un hôtel 4 étoiles à Dakhla. Dénommé Waimae Bay (du nom d’une célèbre plage de surf à Tahiti), ce complexe devrait être inauguré en 2023.

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...

Terres soulaliyates : mise en garde du ministère de l’Intérieur

La légalisation des signatures portant sur des transferts de propriété de terres soulaliyates est « illégale » et peut donner lieu à des poursuites judiciaires, a rappelé le ministère de l’Intérieur aux présidents des collectivités territoriales.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.

Fermeture des hammams au Maroc : la question arrive au parlement

Plutôt que de fermer les bains publics pour rationaliser l’eau, la députée du parti socialiste, Majida Chahid, propose de fixer la capacité d’accueil de ces établissements ou de déterminer la quantité d’eau à utiliser par client.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.