Maroc : des anciens présidents de communes soupçonnés de mauvaise gestion

10 février 2022 - 14h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

De graves irrégularités ont été relevées par les nouveaux conseils communaux, notamment des grandes villes, dans la gestion des impôts et taxes locaux par leurs prédécesseurs.

Le recouvrement des impôts locaux par les anciens conseils communaux a souffert de quelques dysfonctionnements. C’est ce qu’ont révélé les nouveaux élus communaux lors de leurs sessions tenues en début de ce mois, soupçonnant de fait leurs prédécesseurs de détournement. Ils ont adressé plusieurs rapports à l’Inspection générale du ministère de l’Intérieur qui a ouvert une enquête sur ces violations constatées notamment dans les grandes villes alors dirigées par des élus du PJD, fait savoir le quotidien Al Akhbar.

Selon une étude de la direction générale des collectivités territoriales, les communes disposent d’une assiette fiscale potentielle susceptible d’amélioration avec un apport conséquent de ressources humaines compétentes et de moyens techniques nécessaires. L’étude suggère aussi de rechercher des ressources pour accorder des incitations financières aux cadres et employés.

À lire : Maroc : un président de commune suspendu pour dilapidation de deniers publics

D’anciens présidents de communes avaient été épinglés par la Cour des comptes pour leur mauvaise gestion de la fiscalité locale, rappelle la même source, précisant que la plupart des communes concernées ne disposaient pas de stratégie claire pour gérer et développer leurs recettes fiscales.

Dans un récent rapport, la Cour des comptes a révélé de nombreux dysfonctionnements en matière de gestion des impôts locaux, soulignant que la plupart des communes ne recensent pas les personnes morales et physiques assujettis aux impôts et aux taxes locales, encore moins leurs biens fonciers et autres éléments assujettis aux taxes professionnelles.

Sujets associés : Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Impôts

Aller plus loin

Maroc : un président de commune au cœur d’un scandale

Le nom d’un président de commune à Midelt figure sur les registres des personnes adhérant au régime d’assistance médicale (RAMED) pour bénéficier des aides de l’État. Or, ces...

Maroc : la baisse des recettes fiscales met les communes en difficulté

Au Maroc, les communes connaissent des difficultés graves à cause de la baisse des recettes fiscales. Une situation qui retarde l’élaboration des projets. Les dirigeants...

Maroc : un président de commune du PJD donne des pots-de-vin à des élus dans un bar

L’affaire de la députée Maelainine qui aurait enlevé son voile à Paris a l’air d’une rigolade à côté de celle-ci ! Un président de commune du parti islamiste PJD vient d’être...

Abdelouafi Laftit demande aux communes de « se serrer la ceinture »

Dans une circulaire adressée aux walis des régions et aux gouverneurs des préfectures et provinces, Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, demande aux présidentes et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Maroc : vers une réduction de la TVA sur certains produits

Une réduction de la TVA sur certains produits de base est actuellement à l’étude par le gouvernement. Objectif : tenter de faire baisser la facture des ménages.

Maroc : du nouveau pour dotation pour voyage d’affaires

Au Maroc, la dotation pour voyage d’affaires passe de 60 à 100 000 dirhams, selon la version actualisée de l’Instruction générale des opérations de change (IGOC) qui est entrée en vigueur le 2 janvier 2024.

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Maroc : la traque des avoirs cachés commence

L’administration fiscale marocaine va mener une opération de contrôle des avoirs dormant à domicile afin d’assurer une meilleure transparence financière et fiscale.

Maroc : malgré la conjoncture, les recettes fiscales en hausse

Malgré un contexte international difficile, les recettes fiscales ont enregistré une nette augmentation en 2021, atteignant près de 153,46 milliards de dirhams (MMDH), soit une hausse de 6 % par rapport à 2020, selon le ministère de l’Économie et des...

Maroc : allègement des mesures fiscales pour 2023

Le gouvernement marocain a décidé d’alléger une série de mesures fiscales consignées dans le projet de loi de finances 2023 qui fera l’objet d’examen et de vote à la Chambre des conseillers dès ce lundi 5 décembre 2022.

Jamaa Mouatassim démissionne du PJD, crise au sein de la formation islamiste

Le secrétaire général du Parti de la Justice et du développement (PJD), Jamaa Mouatassim, a démissionné vendredi du bureau du parti, après les rumeurs affirmant qu’il serait le conseiller politique d’Aziz Akhannouch, le chef du gouvernement.

Maroc : des sociétés écrans créées pour échapper au fisc

La Direction générale des impôts a découvert que plusieurs sociétés installées dans les provinces du sud, créent des « sociétés écran » pour exercer leurs activités commerciales en dehors de cette région. Une évasion fiscale qui ne dit pas son nom.