Vers la suppression des droits d’importation sur le blé au Maroc ?

16 septembre 2021 - 12h40 - Economie - Ecrit par : J.K

Le Maroc a décidé de supprimer dès le 1ᵉʳ novembre 2021, les droits d’importation sur le blé tendre à l’import. Toutefois, rien n’est encore sûr quant à la mise en vigueur effective de cette décision.

Cette suppression que prévoit le Maroc a été annoncée le 13 septembre dernier par les négociants dans une déclaration à l’agence de presse Reuters, relevant que, toutefois, aucune voix officielle n’a ni contredit, ni démenti l’information. D’après les négociants, poursuit la même source, cette mesure permettra « d’assurer un approvisionnement régulier sur le marché national et la stabilité des prix dans un contexte de prix élevés sur les marchés internationaux ».

Par ailleurs, rappelle le journal l’Opinion, depuis le 15 mai 2021, les droits de douane à l’importation du blé tendre ont atteint 135 % afin de favoriser l’approvisionnement du marché national suite à l’augmentation des prix au niveau mondial, bien que cela reste insuffisant pour satisfaire la demande intérieure. De plus, le prix du pain tendre de 160 grammes, subventionné par l’État est toujours à 1 dirham et 20 centimes. Par contre, depuis quelques jours, le blé dur connaît une hausse des prix dans toutes les boulangeries en raison de la hausse du cours international du blé dur causée par la sécheresse au Canada et la germination du blé en Europe, a indiqué le président de la Fédération nationale des propriétaires de boulangeries et de pâtisseries (FNBP), Houssine Azaz.

Ce qui n’est pas le cas au Maroc, car la campagne agricole céréalière 2020-2021 a connu un très bon niveau de production, soit 98 millions de Quintaux (MQx), dont 48,2 MQx de blé tendre, 23,4 MQx de blé dur et 26 MQx d’orge. Ainsi, afin de favoriser une bonne campagne de commercialisation des céréales et permettre aux agriculteurs de vendre leur récolte dans de bonnes conditions, des mesures ont été instaurées. Ainsi, le prix du blé dur est revu à un prix de référence de 280 DH/quintal, rendu moulin pour une qualité standard, une subvention forfaitaire de 5 DH/ quintal au profit des quantités commercialisées de blé tendre de production nationale jusqu’au 31 octobre 2021. D’ailleurs, d’après la FAO, la production de blé nationale devrait atteindre 7,2 millions de tonnes en 2021, soit un volume supérieur à la moyenne quinquennale.

Sujets associés : Importations - Agriculture - Prix - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime

Aller plus loin

Le Maroc suspend les droits d’importation du blé tendre

Le Maroc a suspendu les droits d’importation sur le blé tendre pour les quatre prochains mois. Le but de cette mesure est de garantir un "approvisionnement régulier" du marché...

Maroc : les droits d’importation du blé tendre suspendus

Le Maroc a suspendu les droits d’importation du blé tendre et de ses dérivés durant la période allant du 1er janvier 2021 au 31 mai 2021.

Le Maroc importera moins de blé cette année

La production marocaine de blé, autrefois en difficulté, s’est redressée au cours de la saison 2020/2021. Conséquence, le royaume baissera ses achats sur le marché international.

Maroc : prorogation de la suspension des droits de douane sur le blé tendre

La suspension des droits de douane sur le blé tendre sera prolongée au-delà du 15 juin prochain au Maroc. L’annonce a été faite par le ministère de l’Agriculture.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc limite la production de pastèque

Face à la pire sécheresse qu’il connaît depuis quatre décennies, le Maroc prend des mesures pour réglementer la production de pastèques qui nécessite une importante quantité d’eau.

Tomate marocaine : vers une hausse des exportations en Europe ?

La tomate marocaine pourrait profiter de la crise agricole qu’entrevoit l’Europe cette année. Un rapport de la commission prévoit une baisse de la production et de la consommation, les importations devant par conséquent augmenter.

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux saveurs des mets des Marocains.

Maroc : une baisse des taxes sur les médicaments prévue en 2023

Afin de permettre aux Marocains d’avoir accès aux services de santé, le gouvernement envisage de revoir la fiscalité sur les médicaments et produits de santé. Des mécanismes sont en cours d’élaboration pour réduire la TVA sur l’importation de ces...

Maroc : des stations de dessalement pour sauver l’agriculture

Le ministère marocain de l’Agriculture a adopté le dessalement de l’eau de mer à des fins d’irrigation. Dans cette dynamique, le département de Mohamed Saddiki a prévu la construction de nouvelles stations de dessalement dans certaines zones agricoles.

Les objectifs ambitieux du Maroc pour la culture de dattes

Le Maroc a des objectifs ambitieux pour la culture des dattes. Il entend notamment atteindre une production annuelle de 300 mille tonnes d’ici 2030 et se donne les moyens pour sa concrétisation.

Israël importe des étrogs marocains pour la fête de Souccot

Pour la célébration de la fête de Souccot cette année, les juifs d’Israël vont utiliser des étrogs marocains. Une grande quantité de ce fruit a été acheminée en Israël, en raison des restrictions liées à la loi juive et grâce à la normalisation des...

Le groupe marocain OCP renforce son soutien aux agriculteurs africains

Dans un contexte marqué par la flambée des prix des denrées alimentaires au niveau international, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a décidé d’intensifier ses efforts pour soutenir les agriculteurs africains. 4 millions de tonnes (Mt) d’engrais...

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.