Maroc : des gendarmes accusés de complicité avec un trafiquant de drogue

30 août 2022 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Plusieurs agents de la brigade de gendarmerie de Deroua, dans la province de Berrechid, seraient impliqués dans une affaire de trafic de drogue. Ils sont soupçonnés d’avoir « protégé » un trafiquant de drogue qui a été arrêté.

Les soupçons ont été soulevés par l’enquête judiciaire ouverte après l’arrestation du trafiquant de drogue. Ces gendarmes, encore en service à la brigade de gendarmerie royale de Deroua ou déjà mutés, seraient cités dans le cadre de cette enquête menée par le juge d’instruction près la Cour d’appel de Settat. On les soupçonne de complicité avec le trafiquant de drogue, en détention à la prison Ali Moumen à Settat, à qui ils auraient assuré une « couverture », rapporte le quotidien Assabah.

À lire : Un gendarme lié à un baron de la drogue arrêté à Ksar El-Kébir

« Les noms de cinq gendarmes ont été cités dans les déclarations du trafiquant de drogue, dans le cadre de cette enquête supervisée par le procureur général du roi près la Cour d’appel de Settat », ont indiqué des sources proches de l’enquête, précisant que les mis en cause ont déjà comparu devant la justice pour donner leur version des faits. Mais « jusqu’à lundi à midi, aucune décision n’a été prise à leur égard », poursuit la même source.

À lire : Le Gendarme était .. un trafiquant de drogue

Le procureur général du roi près la Cour d’appel de Settat a instruit les enquêteurs pour que toute la lumière soit faite sur cette affaire.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Berrechid - Enquête - Gendarmerie Royale - Deroua

Aller plus loin

Des gendarmes marocains jugés pour blanchiment d’argent

24 gendarmes dont des colonels-majors et des colonels seront jugés pour blanchiment d’argent. Leur première audience devant le tribunal de première instance à Rabat a été reportée.

Le Gendarme était .. un trafiquant de drogue

Alors qu’il suivait une formation à la caserne mobile de la Gendarmerie royale de Nouaceur pour devenir chef de poste, un sergent de la gendarmerie a été arrêté pour son...

Des gendarmes marocains devant la justice

24 gendarmes, dont des colonels, sont poursuivis pour leur implication dans une affaire de blanchiment d’argent. Leur procès s’est ouvert devant le tribunal de première instance...

En cavale au Maroc, un Français se livre à la police

Sans argent après huit mois de cavale au Maroc, un individu soupçonné d’être un transporteur pour un vaste réseau de trafic de cocaïne, quitte le Royaume pour la France, où il...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

La police marocaine exemptée de contrôle de vitesse

Le gouvernement s’apprête à adopter un nouveau projet de décret visant à exempter les véhicules de la police, de la gendarmerie et des forces auxiliaires de l’obligation d’installation d’un dispositif de mesure de vitesse.

Maroc : les auteurs d’infractions routières plus durement sanctionnés

Au Maroc, certaines infractions routières seront plus sévèrement punies. Tel est le vœu de la Gendarmerie royale qui mise sur la correction de certaines lacunes judiciaires.

Des nouvelles caméras-piétons pour les gendarmes marocains

La Gendarmerie Royale a reçu dernièrement des nouvelles caméras-piétons. Ces dispositifs doivent protéger les gendarmes lors de leur intervention mais aussi servir de preuve en cas de contestation de l’infraction.