Maroc : on en sait un peu plus sur les deux individus qui préparaient des attentats

1er février 2022 - 14h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les deux individus arrêtés le 26 janvier 2022 à Benguérir et au douar Sidi Kerroum relevant de la commune rurale Oulad Hassoun El Hamri, dans la région de Rehamna, et qui préparaient des attentats, sont affiliés à l’organisation terroriste Daech. C’est ce que révèle le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ).

Selon des sources proches du dossier, l’enquête du BCIJ a confirmé l’appartenance des deux mis en cause à l’État islamique, ainsi que leur implication dans la mise en œuvre des projets terroristes de Daech, rapporte Al Ahdath Al Maghribia. Âgés tous deux de 23 ans, les deux individus avaient préparé un plan minutieux pour rejoindre les foyers de tensions encore sous le contrôle de Daech dans le Sahel et en Afghanistan, est-il précisé.

Ils se sont entraînés à fabriquer des explosifs pour commettre des actes terroristes sur le territoire marocain, et à agir à une échelle plus large via les réseaux sociaux. Les deux mis en cause avaient dans leur viseur la prison de Salé, où sont détenus des individus condamnés pour des affaires de terrorisme, ainsi que les touristes étrangers, à Marrakech et à Agadir.

À lire : Maroc : deux individus qui préparaient des attentats arrêtés

Lors des perquisitions aux domiciles des deux terroristes présumés, des téléphones portables et de documents à contenu extrémiste émanant de l’État islamique ont été saisis. L’enquête préliminaire a révélé qu’ils avaient prêté allégeance à l’émir de Daech et avaient entamé la vulgarisation et la distribution de publications extrémistes à des fins d’embrigadement et d’enrôlement via des systèmes informatiques.

Sujets associés : Terrorisme - Benguerir - Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) - Attentat

Aller plus loin

Saisie d’armes à Fnideq : Un homme interpellé pour terrorisme

Les éléments de la police judiciaire de Fnideq, ont procédé lundi, à l’arrestation d’un homme pour apologie du terrorisme et violences sur ascendants. Une enquête est ouverte.

La cellule terroriste démantelée à Tanger préprarait bien des attentats

Le matériel et les produits saisis au sein de la cellule extrémiste affiliée à “Daech”, démantelée à Tanger le 06 octobre, peuvent servir dans la fabrication et la préparation...

Une cellule terroriste démantelée à Tanger, cinq arrestations

Les éléments du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) ont procédé, ce mercredi 6 octobre, au démantèlement d’une cellule terroriste affiliée à l’État islamique...

Maroc : deux individus qui préparaient des attentats arrêtés

Deux individus soupçonnés d’être en lien avec le groupe terroriste Daech ont été interpellés par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ) dans la région de Rehamna,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Décès d’Abdelhak Khiame, ancien patron du BCIJ

Triste nouvelle ce mardi 23 août 2022. L’ancien patron du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), Abdelhak Khiyame, est décédé aujourd’hui des suites d’une longue maladie.

Les passagers qui arrivent au Maroc surveillés à la loupe

Le Conseil de gouvernement a décidé jeudi de renforcer son arsenal en matière de lutte contre le terrorisme et les crimes organisés, en faisant adopter un projet de décret.

Le Maroc renforce son dispositif légal de lutte contre le terrorisme

Afin de lutter efficacement contre le terrorisme, le Maroc a décidé de renforcer son dispositif national en se dotant d’un centre national de traitement des informations relatives aux passagers et aux vols aériens.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.