Maroc : des ministres interdits de vacances et de sortie du territoire

7 août 2017 - 14h40 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Une dizaine de ministres marocains concernés par les projets d’Al Hoceima ont été interdits de vacances cette année et ont pour interdiction de quitter le territoire national.

Ces derniers ont été prévenus jeudi dernier par le Chef du gouvernement Saâdeddine El Othmani lors du conseil du gouvernement, affirme le journal Assabah qui évoque des instructions royales.

El Othmani leur a demandé non seulement de rester au Maroc mais aussi de se rendre à Al Hoceima pour superviser les travaux du programme « Manarat Al Moutawassit » dont le retard est à l’origine d’un vaste mouvement de protestation dans la ville.

D’après le quotidien, ces ministres doivent rester tout le temps joignables et être prêts à recevoir de nouvelles instructions de sa part, en attendant les conclusions de l’enquête sur le fiasco de ce programme.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Mohammed VI - Al Hoceima - Saâdeddine El Othmani - Hirak - Manifestations à Al hoceima

Aller plus loin

Où en est le programme Al-Hoceïma, Manarat Al Moutawassit ?

Le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, s’est exprimé mardi sur l’état d’avancement du programme « Al-Hoceïma, Manarat Al Moutawassit ».

Al Hoceima : des sanctions vont tomber, une trentaine de responsables visés

Le rapport sur Al Hoceima a été remis au roi Mohammed VI il y a quelques jours à peine et des indiscrétions commencent déjà à filtrer concernant les responsables et ce qu’ils...

Ces articles devraient vous intéresser :

Quand Jeune Afrique encense Mohammed VI

Dans une analyse, François Soudan, directeur de la rédaction du magazine Jeune Afrique, a décortiqué le règne de Mohammed VI, mettant en avant la détermination, la vision claire et le bon sens du monarque marocain qui a su s’adapter aux exigences du...

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Nouvel appel au roi Mohammed VI

L’ancien joueur du Raja, Yassine Salhi s’est adressé au roi Mohammed VI dans un post sur Instagram, lui demandant d’intervenir, face à la flambée des prix.

Le Roi Mohammed VI rend hommage à Mohamed Moatassim

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion aux membres de la famille de feu Mohamed Moatassim, Conseiller du Souverain, décédé lundi à Rabat.

Des personnes condamnées pour terrorisme graciées par le roi Mohammed VI

Le roi Mohammed VI a gracié quelque 1518 personnes à l’occasion de l’Aïd al fitr fêté ce samedi 22 avril au Maroc, dont certaines ont été condamnées dans des affaires de terrorisme. Voici le détail de ces grâces :

Aid al Adha : 1 434 personnes graciées par le roi Mohammed VI

À l’occasion de à l’occasion de l’Aïd Al Adha, célébrée ce jeudi 29 juin au Maroc, le Roi Mohammed VI a accordé sa grâce à 1 434 personnes condamnées par différents tribunaux du Royaume.

Marche verte : discours du roi Mohammed VI

Le Roi Mohammed VI adressera ce dimanche soir un discours à l’occasion du 47ème anniversaire de la glorieuse Marche Verte, annonce le Ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie dans un communiqué.

Rentrée parlementaire : voici le discours du roi Mohammed VI

Le Roi Mohammed VI a adressé, vendredi, un discours au Parlement à l’occasion de l’ouverture de la 1ère session de la 2ème année législative de la 11ème législature. Le voici dans son intégralité

Aide au logement : un vrai succès chez les MRE

Près de 20% des potentiels bénéficiaires du nouveau programme l’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Mohammed VI, marque déposée

Le roi Mohammed VI tente de mettre définitivement fin aux tentatives d’usurpation de titre et/ou fraude. Son nom devient une marque déposée.