Maroc : un magistrat en prison pour corruption

9 mai 2024 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Accusé de corruption et d’abus de pouvoir entre autres, le substitut du procureur près le tribunal de première instance d’Inzegane a été placé en détention provisoire, sur ordre du parquet général compétent près la Cour d’appel de Marrakech.

Le magistrat a été placé en détention à la prison de l’Oudaya de Marrakech, après son arrestation dans le cadre d’une ancienne affaire impliquant un groupe de personnes, dont un de ses frères. Les mis en cause ont écopé chacun de deux ans de prison ferme, indiquent des sources proches du dossier à Hespress.

À lire : Corruption au Maroc : un magistrat sous les verrous

L’implication du substitut du procureur a été révélée lors de l’enquête approfondie menée par le parquet. D’après ces investigations, le magistrat aurait menacé physiquement une personne sous le coup d’un mandat de recherche pour qu’il lui verse la somme 120 000 dirhams. L’analyse des téléphones portables du substitut du procureur a confirmé ses liens avec cette personne.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Corruption - Droits et Justice - Marrakech - Prison

Aller plus loin

Rabat : un magistrat et son « samsar » condamnés pour corruption

Une dénonciation à travers le numéro vert mis à disposition par la présidence du parquet général a fait tomber un magistrat, précédemment président de la chambre pénale près la...

Marrakech : Un commissaire de police arrêté pour corruption

Un commissaire de police de la ville de Marrakech a été arrêté en flagrant délit d’extorsion et de corruption, selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté...

Maroc : Perception de la corruption, des chiffres alarmants

Le baromètre arabe a réalisé une enquête sur la perception qu’ont les Marocains de la corruption au Maroc.

Un haut magistrat marocain condamné pour corruption

Le substitut du procureur général du roi de Tanger, précédemment arrêté en flagrant délit de corruption, a été condamné par la Cour d’appel de Rabat à une peine de 6 mois de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.