Plus de la moitié des demandeurs d’asile au Maroc sont Syriens

23 juin 2021 - 06h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

Plus d’un réfugié sur deux soit (54,4 %) est d’origine syrienne selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP) qui a réalisé au cours du premier trimestre une enquête sur la migration forcée au Maroc.

Selon le document, les Syriens arrivent en tête, devant les Yéménites qui représentent 12,3 % du total, les Centrafricains (9,9 %) et les Ivoiriens (4,5 %) révèle le HCP qui précise que l’enquête a couvert un échantillon de 3 000 migrants répartis en 2 200 migrants régularisés ou en situation irrégulière et 800 réfugiés ou demandeurs d’asile.

À lire : Le roi Mohammed VI appelé à jouer un rôle décisif dans le conflit syrien

Sur l’ensemble des migrants régularisés ou en situation irrégulière, 16,7 % sont originaires de la Côte d’Ivoire, 15,9 % du Sénégal, 13,2 % de la Guinée, 10,1 % de la République Démocratique du Congo, 8,7 % du Cameroun, 4,9 % du Mali, 2,3 % de la République de Centrafrique et 15,1 % d’autres pays africains, souligne également l’enquête.

Selon les données recueillies, la majorité des migrants (84,9 %) ont quitté leurs pays d’origine à partir de l’année 2010 (82 % parmi les hommes et 89,3 % parmi les femmes) contre 15,1 % avant 2010.

Sujets associés : Côte d’Ivoire - Haut Commissariat au Plan (HCP) - Enquête - Syrie

Aller plus loin

Des Marocaines liées à l’Etat islamique s’évadent du camp de Hawl en Syrie

Grâce à l’aide d’une organisation humanitaire turque, des Marocaines, des femmes russes ainsi que des enfants ont réussi à s’évader du camp de Hawl, situé à 45 km à l’est de la...

Les femmes et enfants marocains bientôt rapatriés des camps de Syrie

Le rapatriement des femmes et enfants marocains dans les camps de Syrie pourrait bientôt se concrétiser, si l’on s’en tient au recensement de ces ressortissants marocains lancé...

Le Maroc enregistre un taux de croissance de 2,5% en 2019 (HCP)

Le taux de croissance de l’économie marocaine a connu une baisse en 2019. Il s’est établi à 2,5 % en 2019, contre 3,1 % en 2018, selon le Haut-commissariat au plan (HCP).

Perte d’emploi : un ménage sur cinq a reçu une aide de l’État (HCP)

De nombreux marocains sont obligés de faire appel à l’aide publique pour s’en sortir de cette période d’état d’urgence et de pandémie du coronavirus. C’est ce que révèle, entre...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’activité immobilière au Maroc ralentit fortement

La crise semble s’installer. Les ventes de ciment, principal indicateur de l’activité immobilière continue de baisser au Maroc. À fin août dernier, ces ventes ont diminué de 7,2 % en rythme annuel, selon la Direction des études et des prévisions...

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Le chômage continue de baisser au Maroc

Le nombre de chômeurs au Maroc a baissé à 11,2 % au deuxième trimestre au niveau national. Un rythme qui ralentit par rapport au premier trimestre de l’année selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

Maroc : voici les villes où les prix ont augmenté

Au terme de l’année 2022, l’inflation a atteint 6,6% et l’indice annuel des prix à la consommation (IPC) a enregistré une hausse de 6,6% par rapport à l’année 2021, selon le Haut-commissariat au plan (HCP), qui précise que certaines villes ont vu...

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

Très cher Aid al adha pour les Marocains

L’augmentation continue du prix de la viande au Maroc affecte le coût du sacrifice de l’Aïd Al-Adha pour de nombreux ménages marocains.

Appel à lutter contre la mendicité au Maroc

Le niveau de pauvreté et de vulnérabilité n’a pas baissé au Maroc. En 2022, il est revenu à celui enregistré en 2014, selon une note du Haut-Commissariat au Plan (HCP) publiée en octobre dernier. Une situation qui contribue à la hausse de la mendicité...

Maroc : une croissance économique revue à la hausse

Le Produit Intérieur Brut (PIB) du Maroc devrait enregistrer une croissance de 3,6 % en 2024, en tenant compte d’une évolution de 4,1 % des impôts et taxes sur les produits nets de subventions.

Maroc : la croissance s’accélère au 3ᵉ trimestre

Le Maroc s’attend à une légère accélération de son économie ce trimestre, avec une croissance prévue de 3,4 %, comparée à 3,2 % au trimestre précédent, selon les prévisions du Haut-commissariat au Plan (HCP).

Maroc : le HCP prévoit une croissance de 1,4 % au 4ᵉ trimestre 2022

Pour le 4ᵉ trimestre 2022, l’activité économique connaîtra une croissance de 1,4 %, selon les données publiées par le Haut commissariat au plan (HCP) dans sa note de conjoncture du troisième trimestre 2022.