Recherche

L’UE travaille pour les « retours volontaires » de migrants en situation irrégulière

© Copyright : DR

28 avril 2021 - 20h40 - Société - Par: G.A

La Commission européenne a présenté mardi une stratégie qui a pour but d’accroître les « retours volontaires » vers les pays d’origine des migrants résidant au sein des pays de l’UE de façon illégale. Le Maroc est concerné par cette opération puisque mardi plusieurs dizaines de Marocains sont arrivés à Ceuta.

Ces mesures entrent dans le cadre du « nouveau pacte sur la migration et l’asile », qui est la nouvelle trouvaille de la commission européenne pour faire face à la crise migratoire. Selon la commissaire aux Affaires intérieures Yilva Johansson, « ces retours volontaires qui s’accompagnent d’une aide financière sont toujours la meilleure option ». Elle estime qu’ils sont plus « efficaces et moins coûteux » que les retours forcés. « Seul un tiers environ des personnes qui n’ont pas le droit de séjourner dans l’UE retournent dans leur pays d’origine et parmi celles qui le font, moins de 30 % le font volontairement », a précisé la commissaire suédoise.

L’agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes, Frontex, est appelée à jouer un rôle clé dans ce cadre, même si elle a été récemment dans la tourmente, en raison d’accusations de refoulements illégaux de migrants en mer Egée. « Ce n’est pas une raison pour mettre les activités de Frontex sur pause », a déclaré Ylva Johansson lors d’une conférence de presse. Pour elle, l’agence avait beaucoup de « tâches très importantes à accomplir ». Elle a d’ailleurs été défendue par le vice-président de la Commission, Margaritis Schinas, qui a indiqué que l’enquête menée par le groupe de travail du conseil d’administration n’avait pas conclu à une implication dans des refoulements. Il refuse de s’associer à un « dénigrement de Frontex ».

En plus de fournir une assistance technique aux pays de l’UE, la commission veut aussi renforcer la coopération avec les pays d’origine et de transit des migrants. C’est pour cela qu’en mars dernier, Ylva Johansson s’était dite prête à faire « dès cet été » des propositions pour des restrictions en matière de visas à l’encontre des pays qui refusent de coopérer pour reprendre leurs ressortissants en situation irrégulière. « Mais si nous arrivons à faire suffisamment de progrès avec des pays qui coopèrent bien, nous sommes prêts aussi à faire des propositions pour des politiques de visas plus généreuses », avait-elle déclaré.

Les discussions sont difficiles sur ce dossier hautement sensible, entre les pays d’arrivée des migrants, qui réclament plus de solidarité de la part de leurs partenaires de l’UE, et les pays notamment de l’est du bloc, hostiles à l’accueil de ces demandeurs d’asile.

Mots clés: Rapatriement , Immigration clandestine , Union européenne

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact