Recherche

Maroc : nouvelle terre promise des Syriens

© Copyright : DR

27 septembre 2020 - 00h00 - Société

Le Haut commissariat du plan (HCP) a dévoilé les chiffres relatifs à la présence des réfugiés au Maroc. Les Syriens sont les premiers bien avant les Ivoiriens, Sud soudanais ou encore les Centrafricains.

Les résultats de l’enquête effectuée par le Haut commissariat du plan viennent d’être livrés. Les Syriens constituent le groupe de réfugiés le plus important du Maroc. Près de la moitié des réfugiés établis au Maroc sont donc d’origine syrienne. Cette enquête a été réalisée pour apprécier l’impact du Covid-19 sur la situation socioéconomique et psychologique des réfugiés au Maroc. Au cours de l’enquête, l’effectif des réfugiés au Maroc s’établit à près de 7000 personnes et le nombre de ménages réfugiés à 2 168 unités. Plus de 61% sont des hommes, 30,3% sont âgés de moins de 18 ans, 67,2% sont entre 18 à 59 ans et 2,5% sont âgés de 60 ans et plus.

La moitié des réfugiés au Maroc sont des Syriens avec un taux de 48%. Les autres sont des Yéménites, des Centrafricains, des Sud-soudanais, des Ivoiriens. Une infirme partie représente les autres pays africains et des pays arabes. Plus du tiers des réfugiés résident dans les villes de Rabat, Casablanca, Oujda et autres villes comme Nador, Kénitra, Fès, Salé, Meknès, Tanger et Marrakech.

Cette présence est récente puisque presque la totalité des réfugiés soit 98,5% sont arrivés après l’an 2000. Dans la même enquête, plus de la moitié des chefs de ménages disposent d’un titre de séjour valide. Ceux ayant un titre de séjour expiré représentent 14,7% dont principalement les sud-soudanais, les Ivoiriens et les Centrafricains. En ce qui concerne le sexe, plus de 82,1% chefs de ménages sont des hommes, et 17,9% chefs de ménages sont des femmes dont notamment les Ivoiriens, les Sud-soudanais et les Centrafricains. Par rapport à la situation familiale, plus de la moitié des chefs de ménages réfugiés soit 55,7% sont des célibataires avec 70,4% de femmes et 52,5% d’hommes. On y dénombre également des hommes mariés, des divorcés, et des veufs.

Au volet académique, presque la totalité des chefs de ménages réfugiés, soit 91,5% ont un niveau d’instruction. D’après la répartition selon les types d’activités, 43,8% des chefs de ménages réfugiés exercent une activité économique. Le secteur des services est le premier pourvoyeur d’emploi pour les réfugiés au Maroc avec un taux de 28,8%. Le secteur de la construction vient en deuxième position avec 24,8%, suivi du commerce (15,8%), la restauration (11%), l’agriculture (9,1%) et l’industrie avec 5%.

Concernant le logement, presque tous les ménages réfugiés au Maroc soit 94,7% sont des locataires de leurs logements sans différence significative selon le pays d’origine.

Mots clés: Haut Commissariat au Plan (HCP) , Enquête

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact