Maroc : nouvelle terre promise des Syriens

27 septembre 2020 - 00h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le Haut commissariat du plan (HCP) a dévoilé les chiffres relatifs à la présence des réfugiés au Maroc. Les Syriens sont les premiers bien avant les Ivoiriens, Sud soudanais ou encore les Centrafricains.

Les résultats de l’enquête effectuée par le Haut commissariat du plan viennent d’être livrés. Les Syriens constituent le groupe de réfugiés le plus important du Maroc. Près de la moitié des réfugiés établis au Maroc sont donc d’origine syrienne. Cette enquête a été réalisée pour apprécier l’impact du Covid-19 sur la situation socioéconomique et psychologique des réfugiés au Maroc. Au cours de l’enquête, l’effectif des réfugiés au Maroc s’établit à près de 7000 personnes et le nombre de ménages réfugiés à 2 168 unités. Plus de 61% sont des hommes, 30,3% sont âgés de moins de 18 ans, 67,2% sont entre 18 à 59 ans et 2,5% sont âgés de 60 ans et plus.

La moitié des réfugiés au Maroc sont des Syriens avec un taux de 48%. Les autres sont des Yéménites, des Centrafricains, des Sud-soudanais, des Ivoiriens. Une infirme partie représente les autres pays africains et des pays arabes. Plus du tiers des réfugiés résident dans les villes de Rabat, Casablanca, Oujda et autres villes comme Nador, Kénitra, Fès, Salé, Meknès, Tanger et Marrakech.

Cette présence est récente puisque presque la totalité des réfugiés soit 98,5% sont arrivés après l’an 2000. Dans la même enquête, plus de la moitié des chefs de ménages disposent d’un titre de séjour valide. Ceux ayant un titre de séjour expiré représentent 14,7% dont principalement les sud-soudanais, les Ivoiriens et les Centrafricains. En ce qui concerne le sexe, plus de 82,1% chefs de ménages sont des hommes, et 17,9% chefs de ménages sont des femmes dont notamment les Ivoiriens, les Sud-soudanais et les Centrafricains. Par rapport à la situation familiale, plus de la moitié des chefs de ménages réfugiés soit 55,7% sont des célibataires avec 70,4% de femmes et 52,5% d’hommes. On y dénombre également des hommes mariés, des divorcés, et des veufs.

Au volet académique, presque la totalité des chefs de ménages réfugiés, soit 91,5% ont un niveau d’instruction. D’après la répartition selon les types d’activités, 43,8% des chefs de ménages réfugiés exercent une activité économique. Le secteur des services est le premier pourvoyeur d’emploi pour les réfugiés au Maroc avec un taux de 28,8%. Le secteur de la construction vient en deuxième position avec 24,8%, suivi du commerce (15,8%), la restauration (11%), l’agriculture (9,1%) et l’industrie avec 5%.

Concernant le logement, presque tous les ménages réfugiés au Maroc soit 94,7% sont des locataires de leurs logements sans différence significative selon le pays d’origine.

Sujets associés : Haut Commissariat au Plan (HCP) - Enquête

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Les migrants, des laissés-pour-compte par le Maroc en plein confinement

L’Association marocaine des droits humains (AMDH), section Marrakech-Menara, attire l’attention des autorités locales sur les nombreux migrants d’Afrique subsaharienne qui ont...

Plus de la moitié des demandeurs d’asile au Maroc sont Syriens

Plus d’un réfugié sur deux soit (54,4 %) est d’origine syrienne selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP) qui a réalisé au cours du premier trimestre une enquête sur la migration...

Le Maroc compte près de 10 000 réfugiés et demandeurs d’asile à fin 2019

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés au Maroc (HCR) a répertorié au total, 9 756 réfugiés et demandeurs d’asile, à fin 2019 au Maroc. Ce qui confirme une hausse de...

Nous vous recommandons

Haut Commissariat au Plan (HCP)

Maroc : voici les villes où les prix ont augmenté

Les prix ont augmenté dans la plupart des villes marocaines durant le mois d’août, selon la note d’information du HCP, qui fait également de baisses pour certains produits.

Maroc : la confiance des ménages se dégrade

Les résultats de l’enquête permanente de conjoncture auprès des ménages, menée par le Haut-Commissariat au Plan (HCP), montrent, globalement, que la confiance des ménages marocains s’est dégradée au 4ᵉ trimestre de...

Risque de contamination au covid-19 : les femmes plus exposées que les hommes

Le Haut-commissariat au plan (HCP), à l’occasion de la Journée mondiale de la population, a indiqué que les femmes, majoritaires dans les emplois liés à la santé et aux services de soins, sont les plus exposées au...

Maroc : l’inflation atteint des records (+7,8%)

Après 6,3 % au deuxième trimestre, l’inflation s’est accélérée au Maroc, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP) qui table sur 7,8 % au troisième trimestre 2022.

Plus de 3 millions de Marocains ont basculé dans la pauvreté

Au Maroc, la pandémie et l’inflation ont causé une déflagration économique et sociale, se traduisant par une augmentation du taux de pauvreté. Cette année, 3,2 millions de Marocains ont basculé dans la pauvreté. Le royaume a ainsi perdu 7 années de progrès,...

Enquête

H&M accusé de racisme

En Suède, H&M fait l’objet d’une enquête suite à un reportage montrant une femme victime de discrimination dans l’un de ses magasins. La marque est accusée de racisme.

Maroc : enquête après l’arnaque au "Ramed"

Le ministre marocain de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a ordonné l’ouverture d’une enquête, après que le Comité de veille économique a enregistré plus de deux millions de réclamations des bénéficiaires du Régime d’assistance médicale (RAMED) dont les demandes...

Sidi Slimane : la gendarmerie enquête sur la tentative de meurtre d’un député

La gendarmerie royale d’El Ksiba dans la province de Sidi Slimane enquête sur la tentative de meurtre de l’ancien député Driss Radi et ancien leader de l’Union constitutionnelle (UC). Déjà plusieurs auditions...

Brahim Bouhlel et Zbarbooking risquent 2 ans de prison au Maroc

L’acteur franco-algérien Brahim Bouhlel et l’influenceur marocain Zbarbooking ont été placés en garde à vue, lundi 5 avril. Avec l’acteur franco-algérien Hedi Bouchenafa, ils avaient diffusé le week-end dernier une vidéo dans laquelle ils ont tenu des propos...

Rabat : suspension provisoire de deux policiers accusés d’extorsion

Deux policiers de la brigade cycliste de Rabat font l’objet d’une enquête ouverte mercredi soir, par la police judiciaire de Rabat. Les deux brigadiers seraient impliqués dans une affaire d’extorsion.