Sebta : une quarantaine de réfugiés yéménites expulsés «  illégalement  », selon l’ AMDH

25 mai 2021 - 13h30 - Espagne - Ecrit par : J.D

L’Espagne a expulsé une quarantaine de réfugiés yéménites malgré leur statut de demandeurs d’asile. C’est du moins, la dénonciation formulée lundi, par l’Association marocaine des droits humains (AMDH).

Dans un communiqué, l’AMDH indique que pendant la crise migratoire survenue la semaine dernière, l’Espagne a « illégalement » refoulé dans l’enclave espagnole de Sebta, 40 réfugiés yéménites dont un mineur, qui étaient pourtant enregistrés et installés au centre d’accueil des demandeurs d’asile bien avant la crise.

Les concernés ont été conduits manu militari vers la frontière marocaine par la police et les militaires espagnols, révèle l’organisation basée à Nador, soulignant qu’il s’agit d’une « grave violation des droits de ces migrants, reconnus par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés », a dénoncé lundi, Omar Naji, un militant de cette association cité par l’AFP.

En début de semaine dernière, quelques milliers de migrants marocains ont traversé en masse la frontière côté marocain pour échouer, soit par la nage ou à pied, à Sebta. Plus de 6 000 parmi eux ont été expulsés par les autorités espagnoles. Le Maroc a affrété des bus pour le retour de ces migrants dans leurs villes d’origine. Des ONG ont dénoncé le traitement des migrants pendant l’afflux sur Ceuta. Amnesty International a notamment affirmé que certains, dont des mineurs, ont subi des violences de la part des forces espagnoles et a demandé une enquête sur ces « abus ».

Sujets associés : Droits et Justice - Ceuta (Sebta) - Immigration - Association Marocaine des Droits Humains (AMDH)

Aller plus loin

Maroc-Espagne : la France veut jouer les médiateurs

La diplomatie française s’active pour une reprise du dialogue entre le Maroc et l’Espagne. Jean-Yves Le Drian l’a fait savoir ce dimanche, lors d’une émission télévisée.

Les États-Unis appellent l’Espagne et le Maroc à trouver une solution à la crise de Ceuta

Les États-Unis ont demandé mercredi à l’Espagne et au Maroc de travailler ensemble pour résoudre la crise dans la ville autonome de Ceuta. Ces derniers jours, 8 000 migrants...

Le Maroc élargit la vaccination aux réfugiés

Le Maroc a décidé, après concertation avec le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), d’étendre la campagne de vaccination anti Covid-19 aux réfugiés.

Un jeune Marocain de 27 ans tente de se suicider à Ceuta

Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux témoigne de la crise migratoire et du désespoir qui touchent les migrants. Alors que la police marocaine multiplie les rapatriements à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Éric Ciotti (Les Républicains) en visite au Maroc

Une délégation du parti Les Républicains, menée par Éric Ciotti, a annoncé sa visite au Maroc du 3 au 5 mai prochains dans le but de poursuivre « une relation de fraternité et de responsabilité » avec le royaume.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Maroc : le terrible bilan des suicides

Les cas de suicide augmentent au Maroc. Plus d’un millier de Marocains se sont donné la mort l’année dernière, selon l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) qui alerte sur un phénomène inquiétant.