L’Espagne écarte tout lien entre l’hospitalisation de Brahim Ghali et l’afflux massif de migrants à Sebta

18 mai 2021 - 20h40 - Espagne - Ecrit par : S.A

Arancha González Laya, ministre des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération espagnole revient sur l’admission d’urgence de Brahim Ghali, patron du Polisario dans un hôpital de Logroño, non loin de Saragosse, sous le nom d’emprunt de Mohamed Ben Battouche, de nationalité algérienne. Elle écarte tout lien entre le désaccord avec Rabat sur ce sujet et l’arrivée de milliers de migrants marocains dans l’enclave espagnole de Sebta, lundi.

« Il s’agissait, et il s’agit tout simplement, d’une question humanitaire, d’une réponse humanitaire à une demande d’aide humanitaire d’une personne qui se trouvait dans une situation de santé très, très fragile », a déclaré Arancha González Laya dans une interview accordée à la radio Cadena Ser, tentant ainsi de justifier une fois de plus l’accueil de Brahim Ghali en Espagne. Elle dit ne pas concevoir que « l’on puisse mettre en danger la vie de mineurs dans la mer comme nous l’avons vu ces dernières heures à Ceuta » et que cela puisse être « une réponse à une action humanitaire ».

La cheffe de diplomatie espagnole a par ailleurs fait savoir que des responsables marocains, ont «  assuré  »  les autorités espagnoles que cet afflux de migrants dans l’enclave espagnole «  (n’était) pas le fruit du désaccord » entre les deux pays. Désaccord lié à l’hospitalisation du chef des séparatistes en Espagne.

En tout, 6 000 personnes ont rejoint l’enclave de Sebta lundi, selon les chiffres fournis par le ministère espagnol de l’Intérieur. Le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska a fait savoir qu’environ 1 500 migrants ont déjà été expulsés vers le Maroc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Algérie - Rabat - Ceuta (Sebta) - Polisario - Brahim Ghali

Aller plus loin

La crise migratoire de Sebta brouille les relations entre la France et le Maroc

La France, qui a toujours défendu les intérêts du Maroc contre l’Espagne, aurait changé d’avis. En cause, la crise migratoire provoquée par le Maroc qui a laissé des milliers de...

Le Maroc déploie des forces de l’ordre pour empêcher le passage à Sebta

L’afflux massif des migrants vers Sebta a poussé le Maroc à déployer des forces de sécurité pour maintenir l’ordre le long de la frontière, et empêcher les passages en force.

Sebta : Aznar critique Sánchez de n’avoir pas su anticiper sur la crise avec le Maroc

L’ex-président du gouvernement espagnol, José María Aznar a fustigé mardi, la façon dont l’exécutif espagnol conduit la crise actuelle avec le Maroc, soulignant que le...

Crise migratoire à Sebta : l’appel de l’ONU au Maroc et à l’Espagne

L’ONU a réagi à la crise migratoire majeure à Sebta (Ceuta). Elle appelle le Maroc et l’Espagne à trouver ensemble une solution.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Quatre dirigeants du Polisario tués par un drone marocain

Au moins quatre dirigeants du front du Polisario ont été tués par un drone des Forces armées royales (FAR) dans la zone tampon.

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.