Réaction de l’Espagne à la future audition de Brahim Ghali

5 mai 2021 - 15h20 - Espagne - Ecrit par : S.A

Arancha Gonzalez Laya, ministre des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération espagnole a réagi à la future audition de Brahim Ghali. Le magistrat Santiago Pedraz Gomez, juge d’instruction de Madrid avait émis une convocation pour l’audition du leader du Polisario suite à une plainte déposée par El Fadel Breika, un de leurs dissidents pour «  enlèvement, détention arbitraire et torture  » dans les prisons de Tindouf. Initialement prévue le 5 mai, elle a été reportée à vendredi 7 mai.

« Si la justice estime qu’il (Brahim Ghali) doit comparaître, il comparaîtra. […] En Espagne, la justice est indépendante et le gouvernement est extrêmement respectueux des actions de la justice », a réagi Arancha Gonzalez Laya lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue serbe, Nikola Selakovi. Elle a soutenu qu’il n’est pas du ressort du gouvernement espagnol d’intervenir « dans le libre fonctionnement de la justice ni dans cette affaire ni dans toute autre ». « La justice fera ce qu’elle a à faire et le gouvernement la respectera pleinement comme il ne peut en être autrement dans un pays démocratique », a ajouté la cheffe de la diplomatie espagnole.

Le 21 avril dernier, le patron du Polisario avait été admis d’urgence dans un hôpital de Logroño, non loin de Saragosse, sous le nom d’emprunt de Mohamed Ben Battouche, de nationalité algérienne. Cette évacuation a provoqué de nouvelles tensions entre l’Espagne et le Maroc. Gonzalez Laya a réaffirmé que les relations entre les deux pays sont des plus «  meilleures  » et que le royaume et la péninsule ibérique ne sont pas que des voisins mais « deux partenaires privilégiés ».

Sujets associés : Espagne - Madrid - Polisario - Brahim Ghali - Enlèvement - Plainte

Aller plus loin

Nouvelle plainte contre Brahim Ghali

Le politologue espagnol Pedro Ignacio Altamirano avait déposé une plainte pour menaces de mort contre le leader du Polisario Brahim Ghali auprès du juge d’instruction du...

Le Maroc déçu de l’Espagne concernant le cas Brahim Ghali

Les autorités marocaines désapprouvent le fait que l’Espagne ait accepté d’accueillir sur son territoire Brahim Ghali, chef des milices séparatistes du «  Polisario  ». Dans un...

L’Espagne confirme l’audition du leader du Polisario

Plus de doute sur la convocation de Brahim Ghali, leader du Polisario hospitalisé à Logroño depuis le 21 avril dernier. Le magistrat Santiago Pedraz Gomez, juge d’instruction de...

Espagne : report de l’audition du leader du Polisario

Initialement prévue ce mercredi 5 mai, l’audition de Brahim Ghali, leader du Polisario, hospitalisé à Logroño depuis le 21 avril dernier, a été reportée à vendredi. Ainsi en a...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Réaction du Polisario au discours du roi Mohammed VI

Le Polisario a réagi au discours prononcé par le roi Mohammed VI à l’occasion de la commémoration de la révolution du roi et du peuple, notamment les passages sur le Sahara.