Le Maroc, première destination touristique en Afrique du nord

29 avril 2014 - 15h01 - Economie - Ecrit par : J.L

Le Maroc est la destination préférée des touristes en Afrique du nord, d’après le site britannique spécialisée "Tourism-Review". Le tourisme a constitué même 8,6% du PIB en 2013, soit l’équivalent de 9,5 milliards de dollars. Cet taux augmentera de 8,1% en 2014, comparé à l’année précédente.

D’après "Tourism-Review", le Maroc attire encore les touristes en raison de la stabilité politique et socio-économique du pays, contrairement aux autres pays de la région qui ont connu des troubles dans le cadre de ce que l’on appelle "le printemps arabe".

Le site britannique prédit une saison touristique catastrophique en Egypte, modeste en Tunisie, mais excellente au Maroc, où le taux du PIB devrait enregistrer une hausse de 8,1% par rapport à l’année précédente.

"Tourism-Review" cite à cet égard des prévisions de l’Office Nationale Marocain du Tourisme (ONMT), selon lesquelles plus de 11 millions de touristes visiteront le Maroc en 2014.

Au Maroc, le tourisme est le deuxième secteur pourvoyeur d’emploi au pays après le secteur industriel. Pour accroître encore cet avantage, le royaume renforce aujourd’hui ses capacités d’accueil, ses liaisons aériennes, et développe des partenariats avec des pays du sud de la méditerranée, conclut "Tourism Review".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Destination - PIB

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc, 3ᵉ meilleure destination dans le monde arabe

Le Maroc figure à la 3ᵉ place des pays arabes ayant enregistré le plus grand nombre d’arrivées de touristes en 2022, selon l’office Mondial du Tourisme (OMT).

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

« J’ai visité le Maroc - voici pourquoi je n’y retournerai jamais »

Sur la toile, des tiktokeurs et Youtubeurs – dont des Américains – déconseillent à leurs followers de se rendre au Maroc et en évoquent les raisons. Ils disent ne plus avoir l’intention de retourner dans le royaume.

Le parcours historique des Lions de l’Atlas impacte positivement le tourisme

Le parcours historique des Lions de l’Atlas à la coupe du monde Qatar 2022 produit un impact plus que positif sur le tourisme marocain.

Le tourisme de montagne, un potentiel inexploité au Maroc

Le tourisme de montagne au Maroc est un secteur à fort potentiel qui est inexploité, selon Nadia Fettah Alaoui, la ministre marocaine du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale.

Maroc : l’embellie du tourisme profite peu à l’hôtellerie

Alors que de nombreux touristes sont arrivés au Maroc cet été, l’hôtellerie a peu profité de l’embellie du tourisme. Les performances d’avant crise Covid-19 n’ont pas été atteintes.

Le Maroc contraint de s’adapter aux nouvelles exigences des touristes

Le gouvernement marocain s’active à renforcer les capacités des acteurs du secteur du tourisme pour suivre les tendances et les évolutions mondiales et s’adapter aux nouvelles exigences des touristes.

Tourisme au Maroc : difficile d’atteindre le niveau de visiteurs pré-Covid

Des professionnels du tourisme marocain estiment que la reprise du secteur ne pourra atteindre le niveau d’avant la pandémie en termes de nombre de visiteurs. L’année pourrait toutefois s’achever sur de bons chiffres, avec un niveau de recettes de 78...