Recherche

Maroc : de la prison ferme pour un activiste proche du Hirak

© Copyright : DR

12 janvier 2020 - 22h30 - Société

Abdelali Bamad, 35 ans, a écopé de deux ans de prison ferme pour "outrage au drapeau national et au symbole de l’État". Tel est le verdict rendu par le tribunal de première instance de Khénifra.

Cette condamnation fait suite à un message qu’Abdelali Bamad alias Bouda Ghassan avait publié sur sa page Facebook fin octobre 2019.
Dans ce message, il avait pris la défense des personnes qui avaient brûlé le drapeau marocain lors d’une manifestation organisée à Paris trois ans après la mort de Mohcine Fikri, un poissonnier dans la région du Hirak. 

Selon l’acte d’accusation, l’activiste avait écrit qu’il " n’avait pas les moyens d’acheter des allumettes pour brûler le drapeau marocain alors qu’il a faim ". Il sera présenté au procureur le 23 décembre dernier. Au tribunal de première instance de Khenifra, jeudi 9 janvier, le juge a condamné Abdelali Bamad à deux ans de prison ferme pour "outrage au drapeau national et au symbole de l’État " au terme d’une audience marathon d’environ dix heures.

Cette condamnation " sévère s’inscrit dans un contexte de musellement de la liberté d’opinion ", a dénoncé Hassan El Tas, l’avocat de l’activiste.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact